La partition EFI ou ESP

Une partition ESP, ou partition système EFI (Extensible Firmware Interface System Partition) est une partition système qui contient les informations de démarrage du système d’exploitation sur les disques GPT et ordinateur en Bios UEFI.
Cette partition existe donc si vous êtes sur Windows ou Linux.

Cet article donne quelques informations concernant cette partition EFI, que ce soit sur la structure des disques, les erreurs liés au démarrage de Windows et cette partition.

Avant de lire ce dossier sur la partition EFI, vous pouvez lire les pages :

Ce dossier est donc plutôt à destination des utilisateurs expérimentés.

Introduction à la partition EFI

La partition EFI contient le firmware qui permet de démarrer le système d’exploitation.
Le BIOS EFI cherche la partition EFI Et permet de démarrer sur le système d’exploitation.
Contrairement au BIOS MBR précédent, il est tout à fait possible, dans le cas d’un dual-boot de démarrer sur un des deux systèmes d’exploitations directement depuis le BIOS dès lors que le système d’exploitation a installé son entrée dans la partition EFI.

Les fichiers contenus portent en général, l’extension .efi

Windows

Voici la structure standard des partitions de disque sur Windows.

Structure de la partition EFI

Structure de la partition EFI

Les tailles de la partition EFI conseillées par Microsoft :

  • Minimum de 100 méga-octets (Mo) d’espace sur le disque dur.
  • Doit avoir un espace libre suffisant pour créer des clichés instantanés de la partition.
    • Si la partition est inférieure à 500 Mo, elle doit avoir au moins 50 Mo d’espace libre.
    • Dans le cas où la partition est supérieure ou égale à 500 Mo, elle doit avoir au moins 320 Mo d’espace libre.
    • Si la partition est supérieure à 1 gigaoctet (Go), nous préconisons au moins 1 Go d’espace libre.

Lors des mises à jour de Windows 10, la partition EFI doit avoir au minimum 15 mo de libre, sinon vous risquez d’obtenir une erreur durant la mise à jour.
Plus d’informations sur la page: Erreur 0xc1900200 sur mise à jour Windows 10

Accéder à la partition EFI

L’utilitaire de disque Diskpart permet d’accéder à la partition EFI.
Depuis les options de récupération de Windows ou un Live CD.
Vous pouvez utiliser diskpart, ainsi, il faut commencer par lister les disques, bien que la partition EFI a des chances de se trouver sur le disque 0 :

list disk

puis on sélectionne le disque où se trouve la partition EFI, ici le disque 0 :

sel disk 0

puis on liste les volumes :

list volume

La partition EFI est dans cet exemple en 3, on sélectionne le voume :

sel volume 3

on lui attribue une lettre Z :

assign letter Z

Accéder au contenu de la partition EFI

Le lecteur Z apparaît :

Accéder au contenu de la partition EFI

L’utilitaire MiniTool partition wizard permet aussi de visualiser le contenu de la partition EFI par un clic droit puis explore.

Accéder au contenu de la partition EFI

Redimensionner la partition EFI

Le redimensionnement de la partition EFI en vidéo avec l’utilitaire  MiniTool partition wizard.
Cette vidéo montre également comment étendre la partition EFI.

Recréer la partition EFI

Sur Windows, le programme EasyBCD permet d’éditeur le Boot Configuration Data de Windows ainsi que le chargeur EFI : Tutoriel EasyBCD

Dans le cas où la partition EFI est corrompue, et que vous obtenez des erreurs BCD, vous pouvez recréer celle-ci.
Le principe est de démarrer sur un support de récupération de Windows ou support d’installation de Windows afin de pouvoir accéder aux options de récupération de Windows :

Une fois démarré dessus, on accède aux options de récupération de Windows et à l’invite de commandes.
Il faut ensuite utiliser l’utilitaire Diskpart et la commande bcdboot pour y parvenir.

La page suivante explique ce cas assez précisément : BCD erreur 0x0000225 : la partition EFI a été supprimée

La vidéo suivante montre aussi comment recréer la partition EFI :


ou encore cette vidéo :

Linux

L’utilitaire fdisk permet de lister les partitions existantes.
Ce dernier retourne si le disque est de type GPT ou MBR.

  • Type d’étiquette de disque : dos = Disque MBR
  • Type d’étiquette de disque : GPT = Disque GPT

Il est tout à fait possible de monter la partition EFI pour accéder aux fichiers (par exemple sur une ubuntu : /EFI/ubuntu)
S’y trouve des fichiers .efi
Ces derniers sont répliqués dans /boot/efi

La partition EFI sur Linux

Lors de l’installation Ubuntu propose une partition ESP de 533 Mo.
Ce qui laisse largement de la place pour installer un second OS.

La partition EFI sur Linux

Dual-Boot

Dans le cas d’un Dual-boot Windows / Linux, vous n’avez qu’une seule partition ESP.
Les deux système d’exploitation doivent avoir installé leur Boot Manager qui doit aussi être visible depuis le BIOS EFI.
Grub peut servir à choix sur quel système d’exploitation vous souhaitez démarrer.
Si vous avez d’abord installé Linux puis ensuite Windows, il faudra mettre à jour Grub afin qu’une entrée Windows Boot Manager soit ajoutée

Celle-ci se trouve en général dans le premier disque.
Dedans se trouve les deux entrées Windows et Ubuntu ainsi qu’un dossier Boot.

La partition EFI en Dual-Boot

A titre d’exemple, la taille disque est de 68 Mo.

La partition EFI en Dual-Boot

Utilitaire Linux liés à la partition EFI

Voici quelques utilitaires Linux autour de la partition EFI, ce sont des outils de réparation.

EFIBootmgr est un utilitaire utilisable en ligne de commande permettant de gérer le chargeur de démarrage EFI, des ordinateurs PC récents. Il permet de:

  • Modifier l’ordre de démarrage des systèmes d’exploitation disponibles;
  • Créer ou supprimer des entrées;
  • Modifier les options d’exécution du prochain démarrage;

Vous avez des exemples sur la page : Windows 10 et Multi-boot / Dual-boot

Le Réparateur de Démarrage (Boot-Repair en anglais) est un petit outil qui propose :

  • un bouton Réparation recommandée permettant de réparer la plupart des problèmes de démarrage (par exemple lorsque Ubuntu ne démarre plus suite à l’installation de Windows, lorsque le menu GRUB n’apparaît plus) ou lorsque vous avez une erreur GRUB rescue> ou out-of-disk) ;
  • un deuxième bouton permettant de créer un rapport Boot-Info en un clic (pour obtenir de l’aide via email ou forum) ;
  • les options avancées permettant, entre autres, de :
    • mettre à jour le menu de démarrage GRUB ;
    • reconfigurer GRUB (ajouter des options de kernel, etc.) ;
    • purger et réinstaller GRUB2 ;
    • restaurer un secteur d’amorçage compatible Windows (XP, Vista, Seven) ;
    • restaurer un MBR permettant de démarrer Windows en mode Legacy.
    • répare aussi bien les PCs récents (UEFI) que les PCs anciens.

Réparer la partition EFI et le démarrage sur Linux

Vous trouverez quelques informations sur le Dual-Boot Windows 10 et Ubuntu, sur la page suivante : Windows 10 et Multi-boot / Dual-boot

Liens autour des partitions

et autour des disques GPT :

Print Friendly, PDF & Email
(Visité 690 fois, 3 visites ce jour)

Vous pouvez aussi lire...

Les Tags : #Windows10 - #Windows - #Tutoriel - #Virus - #Antivirus - #navigateurs WEB - #Securité - #Réseau - #Internet