Windows 10 et Multi-boot / Dual-boot

Comment installer plusieurs OS en cohabitation avec Windows 10 ?
La présence de plusieurs systèmes d’exploitation sur un même ordinateur se nomme en jargon informatique : multi-boot ou Dual-boot.
En effet, il est tout à fait possible d’avoir plusieurs versions de Windows installés, ou de faire cohabiter Windows et Linux sur un même disque dur ou plusieurs disque dur.

Pour les autres cas de figures, à lire : FAQ Dual boot Windows 10 et Ubuntu

Windows10_Ubuntu_dualboot

Introduction

L’installation de plusieurs systèmes d’exploitation Windows/Linux, n’étaient pas très difficile, mais avec l’arrivé des ordinateurs en UEFI, les choses peuvent se compliquer un peu.
Ce tutoriel ne va pas traiter tous les cas, car les étapes à réaliser sont différentes selon le point de départ notamment si l’ordinateur est UEFI ou non.
Ici, nous allons voir comment faire cohabiter Ubuntu et Windows 7 lorsque Windows 10 est déjà installé, soit donc un ordinateur récent en UEFI.
Pour avoir testé, Linux Mint, cela ne pose pas plus de problèmes.

Les autres cas seront traitées en brièvement en introduction pour que vous compreniez la logique et la problématique qui se pose.

Avant de commencer, je vous conseille de bien lire les pages pour comprendre les différences UEFI/MBR et BIOS. :

Disque GPT & MBR

Comme expliqué en introduction et sur la page Le BIOS et UEFI, depuis quelques années, un nouveau standard UEFI est apparu.
Avant cela, le lancement du système d’exploitation étaient géré dans une partie spécifique du disque MBR.
Dans le MBR, se trouvait le programme de lancement qui permettait au système d’exploitation de démarrer et ou d’afficher un menu pour choisir le système d’exploitation lorsque l’ordinateur étaient en Dual-Boot.

  • Windows utilise BootMGR (Windows Boot Manager) depuis Windows Vista contenant la liste des systèmes sur lequel on peut démarrer dans le magasin (BCD – Boot Configuration Data),
  • Linux Lilo (Linux Loader) par le passé remplacé petit à petit par GRUB (GRand Unified Bootloader).

Le standard UEFI est apparu et un peut tout chamboulé, les partitions sont différents et le système de démarrage est différent.
Lire : Partition disque sur Windows (GPT/MBR)

Notez que les BIOS EFI sont capables de lister les boot manager/loader des systèmes d’exploitation et de les lister dans les séquences de démarrage :
Windows 10 et Multi-boot / Dual-boot

Windows 10 et Multi-boot / Dual-boot

Selon l’ancienneté de votre ordinateur et selon la configuration de votre BIOS.
Le fonctionnement et les réparations à opérer en cas de problèmes ne seront pas les mêmes.

Enfin, si votre ordinateur est trop récent, pensez qu’il est possible que Windows 7 soit mal supporté (manque de pilotes etc)

Ce tutoriel vous montre comment installer deux systèmes d’exploitation Windows 7 et Ubuntu en cohabitation avec Windows 10.

Avant de commencer

Réfléchissez aux partitionnement que vous souhaitez faire.
Penser aussi qu’il faut laisser 30 Go de libre sur la partition C de Windows 10, dans le cas où vous comptez étendre/réduire des partitions.
En effet, lors des mises à jour majeures (par exemple Windows 10 Anniversaire), le programme d’installation de la mise à jour a besoin de 30 Go afin notamment de donner la possibilité de rétrograder la version de Windows.

Avant de vous laisser, faites des sauvegardes

La création d’un support de récupération systèmes ou DaRT peut être utile en cas de problèmes.

La configuration dans ce tutoriel

Pour bien comprendre, le cas de figure exposé.
Dans mon cas, deux disques dur :

  • Disque 0 (/dev/sda) : Un disque dur de 60 Go en GPT où Windows 10 est installé
  • Disque 1 (/dev/sdb) : Un disque dur de 15 Go non partitionné et formaté.

L’affichage des disques et partition en « mode Windows » :

Windows 10 et Multi-boot / Dual-boot

L’affichage des disques et partition en « mode Linux » :

Windows 10 et Multi-boot / Dual-boot

 

Cohabitation Windows 10 avec Ubuntu

Donc, vous avez un bel ordinateur avec Windows 10 et des partitions libres ou un disque libre.
Je ne détaillerai pas l’installation d’Ubuntu pas à pas, ce n’est de toute façon pas très compliqué. On retrouve toujours les mêmes étapes lors de l’installation d’un OS : langue, partition, création d’un utilisateur etc.

Le programme d’installation d’Ubuntu vous demande ensuite ce que vous désirez effectuer.
Dans mon cas, nous allons choisir « installer à côté de Windows Boot Manager » (BootMGR).
En clair, Ubuntu va installer Grub, son propre gestionnaire de démarrage et ajouter une entrée Windows Boot Manager afin de pouvoir continuer à démarrer sur Windows 10 (ou même deux versions de Windows installés, et oui il est possible d’installer des Windows en cascade).

Comprenez donc bien, que Grub prend le pas et devient votre gestionnaire de démarrage principale.
En cas de problème, écran noir au démarrage de l’ordinateur, il faudra réparer Grub.
Si le problème se pose au moment de démarrage sur Windows, il faudra réparer le BootMGR de Windows.
Windows 10 et Multi-boot / Dual-boot

Puis vous devez indiquer où installer Ubuntu.
Dans mon cas, il propose d’installer Ubuntu sur le disque 0 en réduisant la partition de 60 Go de Windows et en prenant la moitié. Soit donc :

  • à gauche : /dev/sda4, il s’agit de la partition C de Windows après redimensionnement
  • à droite : /dev/sda5 de 25 Go qui sera créée pour héberger Ubuntu.

Ce qui va laisser environ 30 de libre à Windows, c’est trop peu pour Windows, car en installant divers applications, vous allez réduire l’espace disque et vous n’aurez plus assez pour passer des mises à jour majeures.

Je vais tout de même suivre ces indications, mais j’aurai pu très bien installer sur le disque 2 de 15 Go.
Dans mon cas, ça n’a pas vraiment d’importance, car je ne compte pas utiliser cet ordinateur ; notez que le disque de 15 Go peut aussi servir pour stocker les documents communs aux deux OS ou des sauvegardes.
Dans votre cas, vous aurez probablement un disque de plusieurs centaines de Go ou 1,2 To, donc la question du partitionnement devrait être facile à résoudre.

Prenez bien votre temps, réfléchissez bien, puis cliquez sur Installer Maintenant.
(En cas de doute, en faites rien)

Windows 10 et Multi-boot / Dual-boot

Le programme d’installation d’Ubuntu, vous demande, si vous êtes sûr et si vous souhaitez continuer.
Cliquez sur Continuer.

Windows 10 et Multi-boot / Dual-boot

Ubuntu va procéder aux redimensionnement et vous demande à nouveau, si les partitions que vous souhaitez créer son les bonnes.
Cliquez sur Continuer, si tout est correct.

Windows 10 et Multi-boot / Dual-boot

L’installation va alors débuter, répondez aux divers questions des étapes de l’installation d’Ubuntu.
Laissez l’installation s’effectuer.

Windows 10 et Multi-boot / Dual-boot

Une fois l’installation terminée, vous devez redémarrer l’ordinateur.

Windows 10 et Multi-boot / Dual-boot

GRUB s’affiche et vous pouvez choisir de démarrer sur Ubuntu ou le Windows Boot Manager qui permet de démarrer sur Windows 10.Windows 10 et Multi-boot / Dual-boot

La gestion des disques après installation d’Ubuntu

Les disques comme mentionnés au départ :

  • Le disque 0 avec Windows et Ubuntu.
  • Le disque 1 de 15 Go non utilisé.

Les partitions :

  • La première partition de 450 Mo est une partition de récupération de Windows 10
  • La seconde partition est la partition EFI
  • La partition C de Windows (30 Go)
  • puis les partitions Ubuntu de 25 Go et de 2 go.

Windows 10 et Multi-boot / Dual-boot

Si ce message s’affiche, vous pouvez convertir la partition afin de pouvoir lister celles-ci.

Windows 10 et Multi-boot / Dual-boot

Côté Ubuntu, on obtient ceci :

Windows 10 et Multi-boot / Dual-bootLa partie du fichier de configuration de GRUB : /boot/grub/grub.cfg qui correspond à l’entrée pour faire démarrer sur le BOOTMGR de Windows.

Windows 10 et Multi-boot / Dual-boot

FAQ – Dual Boot Windows 10 / Ubuntu

Outils de réparation système et GRUB

Que se passe-t-il si vous passez les outils de redémarrage système, disponible depuis les options de récupération système de Windows 10, qui vise à réparer le démarrage de Windows, lorsque Ubuntu et GRUB sont présents?
Est-ce que cela casse GRUB ou le remplace ?

Windows 10 et Multi-boot / Dual-boot

La réponse est non. Cela n’a aucun impact sur le démarrage de l’ordinateur, on retrouve le même environnement que précédemment.

Réparation DaRT et GRUB

Que se passe-t-il si vous tentez une réparation des disques avec DaRT ?

Windows 10 et Multi-boot / Dual-boot

De même que précédemment, cela n’écrase pas GRUB qui est toujours en place.
Aucune incidence sur le Dual-boot Windows 10 / Ubuntu.

Supprimer le Dual-Boot Ubuntu / Windows 10

Pour supprimer le dual-boot Ubuntu / Windows 10, il faut remplacer GRUB par le BootManager de Windows afin que l’ordinateur démarre directement sur Windows (ou affiche le choix de démarrage de Windows, si vous avez, en plus installés plusieurs versions de Windows).

Pour cela, vous pouvez utiliser l’utilitaire efibootmgr inclu dans Ubuntu.

Depuis un Terminal, saisissez la commande :

sudo efibootmgr -v

afin de lister les entrées EFI et repérez l’entrée Ubuntu et son numéro.
Dans l’exemple, ci-dessous, il s’agit du numéro 6.

Puis tapez :

sudo efibootmgr -b <votrenumero> -B

et entrée, puis redémarrez l’ordinateur, GRUB devrait avoir disparu.
Windows 10 et Multi-boot / Dual-boot

Petit aparté, dans le cas d’un ordinateur MBR (non GPT), les commandes sur Windows pour réécrire le MBR suivantes permettent d’écraser GRUB :

bootsect /nt60 C: /mbr

ou

bootrec.exe /fixmbr

Dual-boot Windows 10 et Windows 7

Pour un article complet sur la cohabitation Windows 10 et Windows 7, soit donc un dual-boot Windows 7 et Windows 10, se reporter à la page : Dual-boot Windows 10 et Windows 7

Windows 10 et Multi-boot / Dual-boot

Outils de réparation BCDEdit

BCDedit est l’utilitaire de Windows qui permet d’éditer le Bootmgr et BCD (Boot Configuration Data) qui contient le magasin de démarrage de Windows.
La commande bcdedit /v permet de lister le contenu du BCD. On retrouve le gestionnaire de démarrage de Windows (Bootmgr) et les deux chargeurs Windows 7 et Windows 10.

Vous pouvez donc modifier le comportement du gestionnaire de démarrage, comme le temps alloué pour choisir sur quel OS démarré avant que ce dernier charge l’OS configuré par défaut.
Mais aussi le contenu du magasin et des chargeurs, les principales informations :

  • un identificateur unique
  • la partition où est installé Windows
  • le path du fichier efi, par défaut \Windows\system32\winload.efi – si ce fichier est manquant, Windows ne pourra pas démarrer

Windows 10 et Multi-boot / Dual-boot

 

Supprimer le Dual-Boot Windows 7 / Windows 10

Vous devez :

  • Supprimer l’entrée Windows 7 du BCD afin que ce dernier ne vous propose plus de démarrer dessus.
  • Formater et où nettoyer la partition où Windows est installée en supprimant le dossier Windows, Program Files et Utilisateurs.

Démarrez sur Windows 10 et ouvrez une invite de commandes en admin, par un clic droit sur le menu Démarrer puis Invite de commandes (admin)

Windows 10 et Multi-boot / Dual-boot

Tapez la commande bcdedit /v et entrée pour lister les entrées du BCD de Windows.
Repérez le chargeur de démarrage Windows correspondant à Windows 7 grâce à la description.
Repetez son identificateur.

Windows 10 et Multi-boot / Dual-boot

Tapez la commande bcdedit /delete {identificateur} en remplaçant par votre identificateur
Validez par entrée, cela doit vous répondre que l’opération à réussi.
Redémarrez l’ordinateur, le démarrage sur Windows 7 ne doit plus être présent.Windows 10 et Multi-boot / Dual-boot

Nettoyez la partition où Windows 7 est installé.

Notez que vous pouvez procéder à la suppression de l’entrée Windows 7 avec EasyBCD : Tutoriel EasyBCD

Windows 10 et Multi-boot / Dual-boot

Print Friendly, PDF & Email
(Visité 27 193 fois, 126 visites ce jour)

Vous pouvez aussi lire...

Les Tags : #Windows10 - #Windows - #Tutoriel - #Virus - #Antivirus - #navigateurs WEB - #Securité - #Réseau - #Internet