Accélérer le temps de démarrage d’un BIOS UEFI

Le BIOS UEFI regorge d’options qui peuvent jouer sur le temps de démarrage.
Ainsi on peut gagner quelques secondes au démarrage en désactivant certaines options.
Cela peut avoir pour effet de diminuer le temps de démarrage de votre PC.

Voici comment optimiser et accélérer le temps de démarrage dans la phase de BIOS.

Accélérer le temps de démarrage d'un BIOS UEFI

Introduction

Sur un PC UEFI, le gestionnaire de tâches de Windows permet de mesurer le temps de démarrage du matériel.
Ainsi dans l’onglet Démarrage en haut à droite, on trouve l’option « Dernière heure du BIOS » avec un délai en secondes.
Ici dans la capture d’écran ci-dessous, on parle de 8,4 secondes.

Cette mesure correspond aux temps mis pour activer et vérifier le matériel AVANT le démarrage de Windows.

Lorsque votre ordinateur démarre, il charge le micrologiciel UEFI (souvent encore appelé le «BIOS») à partir d’une puce de la carte mère. Le micrologiciel UEFI est un petit programme qui initialise votre matériel, applique divers paramètres matériels, puis transfère le contrôle au chargeur de démarrage de votre système d’exploitation, lequel démarre Windows ou le système d’exploitation utilisé par votre PC.

L’article suivant décrit le démarrage d’un PC UEFI.

Optimiser le BIOS

Le temps de chargement doit être de moins de 10 secondes.
Au delà, il y a un problème avec les réglages ou un problème matériel.

On peut optimiser ce démarrage en désactivant certaines options du BIOS.
En effet, La désactivation d’autres fonctionnalités peut également aider.
Si votre ordinateur semble exécuter un test de mémoire ou un autre type de processus d’auto-test de démarrage (POST) à chaque démarrage, sa désactivation réduira la dernière heure du BIOS.
S’il dispose de matériel que vous n’utilisez pas (par exemple, un port PS / 2 et un contrôleur FireWire lorsque vous n’utilisez que des périphériques USB), vous pouvez désactiver ces contrôleurs dans le BIOS et éventuellement en supprimer une ou deux secondes.

Démarrage rapide et autres options

Voici un exemple de réglages dans la partie Démarrage.
L’option de démarrage rapide ou Fast Boot doit être actif.
Celle-ci fait gagner beaucoup de secondes.

Ensuite les options suivants jouent sur la vitesse de boot :

  • Support SATA : on peut régler sur DD uniquement
  • Support USB : initialisation partielle
  • Support PS/2 à désactiver si vous n’avez pas de clavier et souris en PS/2. De nos jours elles sont en USB.
  • Délai d’exécution du POST : vous pouvez laisser à 2 ou 3 secondes.
optimiser les réglages du BIOS pour gagner du temps au démarrage

Par exemple sur ce BIOS ASRock, on peut régler le Fast Boot sur Ultra Fast.

Fast boot sur BIOS ASRock

Ensuite dans les options de stockage, vous pouvez désactiver la vérification SMART.
Celle-ci teste et vérifier vos disques dur.
Cela permet d’avoir une alerte si une défaillance est détectée.
C’est donc une option intéressante pour prévenir les pannes et pertes de données.
Mais on peut aussi effectuer cette dernière depuis des logiciels.
Plus d’infos : Vérifier l’état de santé de son disque dur avec la technologie SMART

Désactiver SMART dans le BIOS.

Enfin désactiver le CSM car vous n’avez pas besoin de booter sur un mode MBR.
Si c’est le cas (clé USB, etc), activez le au moment voulu.

Désactiver CSM

Vérifiez aussi que le Windows Boot Manager est bien en premier dans l’ordre de démarrage.
Cela évite de tester d’autres périphériques.

Si tout va bien cela devrait vous permettre de réduire le temps de démarrage de la phase de BIOS.

Accélérer le démarrage de Windows

Enfin pour continuer à gagner du temps au démarrage, suivez notre guide complet.
Notamment le démarrage rapide dans Windows 10 doit être actif.

image_pdfimage_print
(Visité 642 fois, 1 visites ce jour)