Augmenter la taille du disque C de Windows

Vous utilisez Windows mais la taille de la partition C est trop petite et vous êtes à l’étroit.
Vous souhaitez donc agrandir et augmenter la taille de la partition C de Windows.
Cet article vous aide à réaliser ces opérations pour agrandir la partition système de Windows.

Tous les cas sont couverts du plus simple au plus compliqués.

Augmenter la taille du disque C de Windows
Augmenter la taille du disque C de Windows

Introduction

Pour agrandir la partition C de Windows, il faut utiliser un logiciel de partitionnement.
La gestion des disques de Windows est assez limité et donc il faudra installer un logiciel tiers.
Personnellement, j’aime bien Minitool Partition Wizard mais il en existe plein d’autres.

Conseils avant de se lancer

Avant de se lancer, quelques conseils à suivre afin de ne pas perdre de données.
La première chose à faire est de sauvegarder vos documents importants.
En effet, l’opération peut mal se passer, une mauvaise manipulation de votre part ou un bug du logiciel de partitionnement.
Vous pouvez par exemple copier les documents sur un disque dur externe ou utiliser un logiciel de sauvegarde.
Enfin du côté de Windows, il est possible de créer une image système ou à minima, assurez-vous que vous avez de quoi restaurer d’usine Windows ou réinstaller ce dernier.

Ensuite, du côté des opérations, quelques rappels sur l’agrandissement des partitions de disque.
Pour pouvoir agrandir une partition de disque, il faut de l’espace disque à gauche ou à droite de la partition.
Si vous n’en avez pas, il faudra déplacer ou supprimer des partitions pour en créer.
Parfois donc, cela relève du tétris.

Pour la théorie vous trouverez des exemples sur la page suivante : Comment agrandir, réduire ou fusionner des partitions de disque

Cas 1 – l’espace libre est à côté de la partition C

Le cas le plus simple et facile est quand l’espace libre se trouve adjacent à la partition C.
Voici un exemple ci-dessous où 27 Go se trouve à droite de la partition C.

Dans ce cas précis, nul besoin d’installer un logiciel supplémentaire, la gestion des disques de Windows sait étendre le disque C.

Il n’y a même pas besoin de redémarrer l’ordinateur.

Cas 2 – Deux partitions de disque

Le second cas se pose lorsque vous avez une partition C et une seconde partition souvent de données à droite.
Vous souhaitez agrandir la partition C.
Deux choix s’offrent à vous et tout dépend ce que vous souhaitez obtenir au final :

  • Réduire l’espace disque à gauche de la seconde partition puis étendre la partition C. Le but étant de créer l’espace disque à droite de la partition C afin de l’agrandir avec la taille souhaitée
  • Fusionner les deux partitions pour n’en faire qu’une seule et n’avoir qu’une seule partition C.

Dans les deux cas, il vaut mieux passer par un outil de partitionnement. La gestion des disques sait réduire ou étendre des partitions mais vous ne pouvez pas décider si l’espace disque sera à gauche ou à droite.

Agrandir la partition C

Donc nous avons une partition C et à droite une E, le but est de créer de l’espace disque à gauche de la partition E et qui sera donc adjacent à la partition C.
Ensuite, on pourra étendre la partition C vers la droite.
Si la partition E avait été à gauche de la partition C, il aurait fallu créer l’espace disque à droite afin d’avoir ce dernier à gauche de la partition C.

Un clic droit resize permet de faire cela puis on bouge le curseur pour créer l’espace disque à gauche de la partition E.

Ce qui nous donne ceci donc ceci.

Il ne reste plus qu’à étendre la partition C en utilisant cet espace disque.

On obtient alors ce résultat et pour que les changements soient effectuées, nous devons cliquer sur Apply.
L’utilitaire va alors indiquer que la partition C est verrouille et qu’il faut effectuer ces modifications au redémarrage de Windows.

Fusionner les partitions

Tous les logiciels de partitionnement fonctionnent de la même manière.
On utilise l’option de fusion de partition ou merge en anglais.
Il faut indiquer la partition « source » puis la « seconde partition » avec laquelle on souhaite fusionner.
On demande à appliquer les changements et comme il s’agit de la partition système, il faut redémarrer l’ordinateur afin de pouvoir effectuer ces modifications de partition de disque.

Exemple avec Minitool partition Wizard en anglais et un clic droit puis merge (fusionner).

On indique la partition source qui sera la partition finale, ici la partition C de Windows.

puis la partition de disque avec laquelle on souhaite fusionner.

Le résultat finale mais aucune modification de disque n’a encore été faites à ce stade.
Il faut cliquer sur le bouton Apply en haut à gauche afin d’effectuer ces changements.

Un message indique que la partition C est verrouillée, c’est normal puisqu’il s’agit de la partition système sur laquelle Windows a démarre.
Il faut cliquer sur Restart now pour effectuer les modifications pendant le démarrage de Windows.

Ce qui donne un écran noir avec les informations et pourcentage d’avancement.

Le résultat finale avec une seule partition C.
Les données comme les dossiers et fichiers de l’ancienne partition de disque se trouve dans le dossier merge_partition_content

Cas 2 – le plus compliqué

Le cas le plus compliqué est quand il y a une partition OEM ou de récupération entre votre partition C et la partition de données.
Pour bien comprendre, voici deux captures d’écran où dans les deux cas, une partition OEM se trouve entre la partition C et l’espace libre.

La partition OEM est en générale, une partition qui provient de la mise à jour Windows 7, 8.1 vers Windows 10.
Si celle-ci fait 450 Mo, il y a de fortes chances que ce soit la partition de récupération de Windows 10.
Pour rappel, la commande suivante en invite de commandes permet de déterminer quelle est la partition de récupération de Windows 10 :

reagentc / info

Si les modifications font que la partition de récupération de Windows est déplacée, par exemple, elle était en position 3 et passe en 4, il faudra passer des commandes pour recréer celle-ci.

Dans cet exemple, le problème ici est que cette partition OEM empêche de récupérer l’espace disque.
Plusieurs choix s’offrent à vous.

Supprimer les partitions OEM

Le mode bourrin qui fonctionne sur les deux exemples :

  • Vous décidez de supprimer la partition OEM afin de pouvoir agrandir la partition C vers la droite.
  • Ensuite, vous pouvez même fusionner la partition C et de données, si vous le souhaitez.

Cela n’est bien entendu pas sans conséquence.

  • S’il s’agit de la partition de récupération de Windows 10, ce n’est pas indiqué, car vous ne pourrez plus bénéficier des options de récupération en cas de problèmes.
  • Si la partition OEM correspond à la partition de restauration d’usine, vous ne pourrez plus revenir à Windows 7 ou Windows 8.1, enfin via la restauration d’usine.

Faire du tétris

Une autre solution qui fonctionne dans les deux cas mais prenons la première capture d’écran en exemple :

  • Dans un premier temps étirer la partition de 350 vers la droite afin de prendre tout l’espace disque. La partition fera alors plus de 12 Go.
  • puis réduire cette partition par la gauche pour que les 12 Go libre se retrouvent à gauche de la partition de 350 Mo.
  • Suivre la même opération avec avec la partition de 936 Mo en l’étirant et en réduisant l’espace disque à gauche.
  • Enfin, on étire la partition C vers la droite pour récupérer tout l’espace disque.

Enfin tu agrandis la partition C pour ajoute ces 12 Go.

L’agrandissement de la partition C en vidéo

Cette autre vidéo montre comment agrandir, réduire et fusionner des partitions de disque et notamment la partition C.

Liens autour des partitions de disque

et autour des disques GPT :

image_pdfimage_print
(Visité 3 500 fois, 1 visites ce jour)