Carte de fidélité et réduction des magasins et pistage des clients

Un article qui sort un peu de l’informatique mais pas tant que cela =)
Pour faire suite à l’article le pistage des internautes, voici un article autour des aspects de pistage des cartes de réduction et de fidélité.
Les cartes de réduction sont devenues très courantes, il suffit qu’un magasin en sorte une pour que les autres suivent.
Ces cartes de fidélités sont proposées pour obtenir des réductions (qui sert de carottes) ou des articles en avant-première.
Le but des grandes surfaces est de fidéliser les clients à un magasin en proposant des réductions mais pas que cela.

Voici quelques utilisations peu connues de ces cartes de réduction afin notamment de pister les clients.

Carte de réduction grande surface et pistage des clients

Constituer un profil consommateur

Comme dans beaucoup de secteur, les nouvelles technologies et Big Data vont bouleverser le fonctionnement de la grande distribution et des chaînes de magasins.
Les cartes réduction commencent déjà à utiliser ces nouvelles technologies.
Savez-vous que les cartes de réduction sont utilisées pour constituer des profils consommateur ?
Lorsque vous souscrivez à une carte de réduction, vous donnez au magasin toute sorte d’informations d’identification (nom, prénom, adresse postale, adresse email, etc).
Au moment de passer à la caisse, vos achats sont reliés à votre carte de réduction. Le magasin est alors capable de savoir quels articles vous avez acheté et constituer un profil utilisateur.

Cela va plus loin avec le Libre scannage, l’utilisateur dispose d’une carte de fidélité et doit s’identifier avec à l’entrée du magasin.
Au fur et à mesure de ses achats, les produits sont scannés un par un et ainsi enregistrés sur la mémoire de la douchette.
A la fin du circuit, le client rejoint une caisse spécialisée (ou une caisse automatique, dans certains cas).
Ici aussi cela permet de constituer un profil consommateur mais surtout, le magasin sait dans quel ordre et le circuit parcouru par le client grâce au borne libre scannage.
Ces dernières servent en fait à baliser le parcours du client et permet au magasin de connaître les habitudes des consommateurs.

Au final, le but recherche est d’effectuer des campagnes de publicités personnalisées pour chaque client.
Les grandes surfaces sont aussi capables de connaître les articles les plus populaires. Ainsi, ces dernières peuvent faire monter les prix de ces dernières et baisser les articles moins populaires.

Carte de réduction 2.0

Cela ne va pas s’arrêter là avec vos Smartphones.
En proposant des applications de réductions sur ces derniers, il sera possible de tracer les clients dans le magasin.
Les clients qui n’ont pas de cartes de fidélités peuvent être suivi anonymement, en traçant les adresses MAC des Smartphone à partir de la connexion Wifi.

Carte de réduction grande surface et pistage des clients

Il sera alors possible de créer un historique des visites et articles achetés.
Le chemin parcouru dans le magasin, le temps passer dans un rayon, etc.
La société Euclid est déjà dans les clous pour proposer ce type d’analyses.

Carte de réduction grande surface et pistage des clients

Données privées et utilisation abusive

Les données peuvent ensuite être traitées pour personnaliser l’offre. Par exemple, le magasin connaît votre date d’anniversaire et peut vous envoyer un SMS avec un cadeau à gagner pour vous flatter.
Mais cela ne s’arrête pas là, avec ces données, on peut imaginer toute sorte de choses….
Si du jour au lendemain, un couple se met à acheter des couches, c’est qu’un heureux événement a eu lieu… et le magasin le saura.
Si une femme se met à acheter des couches pour adultes, le magasin le saura aussi.
Bref, les données permettent aussi de déduire de certaines informations assez privées.

Il y a aussi des pratiques parfois abusives ou dommages collatéraux.
En 2014, la CNIL a épinglé quelques grandes surfaces sur l’utilisation de ces données qui dépassent le cadre légal : Données personnelles : les grandes surfaces épinglées
Comme c’est souvent le cas avec ce type de pratiques et comme sur internet, vous ne savez pas quelles données sont enregistrées, stockées, utilisées voire même revendues.
Les conditions d’utilisation des cartes sont en ligne mais souvent sans aucune information sur ces données.
Sur Google, vous pouvez effectuer une recherche « conditions utilisation carte » pour vérifier.

Et puis, il y a les données mal sécurisées qui sont parfois en libre de téléchargement sur la toile.

  • 2015 : Ricard condamné par la CNIL par les données des clients étaient libre téléchargement sur la toile et même indexées. (source : http://www.elkrief-avocats.com/condamnation-de-la-societe-ricard-par-la-cnil-pour-manquement-a-lobligation-de-securite-et-confidentialite-des-donnees-nominatives/ )
  • 2017 : Les données du site de fidélisation d’Hertz sont en ligne à cause d’une erreur du prestataire : http://www.lepoint.fr/automobile/actualites/la-cnil-inflige-une-sanction-de-40-000-euros-a-hertz-27-07-2017-2146371_683.php
  • 2018 : les données des clients de Darty sont en libre téléchargement (source : http://www.lemonde.fr/pixels/article/2018/01/09/darty-sanctionne-par-la-cnil-pour-atteinte-a-la-securite-des-donnees-clients_5239344_4408996.html)

Conclusion

Comme c’est souvent le cas avec des cartes ou autres éléments qui permettent d’identifier : il faut penser au pistage et suivi.
Les grandes surfaces l’ont bien compris et prennent le virage des nouvelles technologies. Le but est d’obtenir et collecter des informations statistiques et personnelles précieuses pour cibler au mieux les clients.
Ici ce sont les grandes suffaces qui sont évoqués, mais cela est pareil pour tourte sorte de carte.
Par exemple, les cartes des transports RATP en île-de-France pistent aussi les mouvements des usagers : Le passe Navigo “anonyme” n’existe pas

(Visité 358 fois, 1 visites ce jour)