La commande ping : comment cela fonctionne et à quoi cela sert ?

La commande ping existe sur les systèmes d’exploitation Windows et Linux.
Elle est très souvent utilisée mais savez-vous exactement comment elle fonctionne ?

Dans cet article, vous trouverez toutes les explications autour de la commande ping et quel est son intérêt.

La commande ping : comment cela fonctionne et à quoi cela sert ?

La commande ping

Le ping est une commande qui permet d’envoyer un message à un ordinateur qui peut répondre.
Cela permet notamment de savoir si un équipement réseau répond et est donc bien actif sur un réseau donné.
En outre, vous obtenez le délai de réponse de chaque ping et des statistiques sur la perte de paquets dans le cas de problèmes de communications réseau (mauvaise connexion, congestion du réseau, etc).

La commande ping est donc très pratique pour vérifier si un équipement réseau est fonctionnel.

L’utilisation de ping est expliqué sur les pages suivantes :

Sur Windows, il faut ouvrir une invite de commandes et sur Linux un terminal pour utiliser la commande ping dont voici la syntaxe :

ping <ordinateur>
ping <adresse_IP>

Par exemple si l’on souhaite pinguer google, on peut utiliser la commande :

ping www.google.fr

Par défaut la commande ping envoie quatre paquets et les réponses avec les délais s’affichent.
On peut très bien envoyer plus de paquets ou de tailles plus importantes via des paramètres de celle-ci.

La commande ping : comment cela fonctionne et à quoi cela sert ?Lorsque l’équipement pingué ne répond pas, le message : délai d’attente dépassé d’affiche.
La réponse n’étant pas obtenu, par défaut, la commande ping attend quelques secondes et si ce délai est dépassé, elle considère la réponse comme non obtenue (timeout).
Là aussi ce temps de réponse peut-être paramétré.

Voici l’aide de la commande ping sur Windows avec les différents paramètres :

La commande ping : comment cela fonctionne et à quoi cela sert ?

Ping et protocole ICMP

La commande ping repose sur le protocole ICMP qui est un protocole réseau de messages de contrôle et d’erreur.
Plusieurs types de messages existent pour communiquer avec les différents équipements identifiés par des numéros :

  1. 0 (réponse echo)
  2. 1 et 2 (réservés)
  3. 3 (destinataire inaccessible)
  4. 4 (extinction de la source)
  5. 5 (redirection)
  6. 8 (echo)
  7. 11 (temps dépassé)
  8. 12 (en-tête erroné)
  9. 13 (demande heure)
  10. 14 (réponse heure)
  11. 15 (demande adresse IP)
  12. 16 (réponse adresse IP)
  13. 17 (demande masque sous-réseau)
  14. 18 (réponse masque sous-réseau)

Comme vous pouvez le voir l’ICMP sert très souvent à retourner des erreurs réseaux.
La commande ping repose sur messages ICMP de types 8 et 0.

Comme tout protocole, il peut-être filtrer soit entière soit sur certains types.
Ainsi, les pings peuvent être filtrés et l’équipement peut ne pas répondre aux ping.
C’est notamment le cas du serveur du site malekal.com.

La commande ping : comment cela fonctionne et à quoi cela sert ?
Enfin, la commande traceroute repose sur le même fonctionnement, plus d’informations sur la page : traceroute : a quoi cela sert et comment faire sur Windows et Linux

(Visité 1 023 fois, 1 visites ce jour)