Comment j’ai migré de Windows à Linux : les points positifs et négatifs

Le WE dernier, j’ai décidé d’installer Ubuntu en Dual-Boot sur mon ordinateur.
Cet ordinateur est un portable ASUS vendu avec Windows 10.
J’ai l’impression que depuis la mise à jour 1803 de Windows 10, il est plus lent.

Le but de cet article est plutôt de raconter comment s’est passé cette migration.
Cela afin de donner les points positifs et négatifs et aussi les problèmes rencontrés.

Comment j’ai migré de Windows à Ubuntu : les points négatifs ou positifs

Introduction

Avant de rentrer dans le vif du sujet, quelques informations à mon sujet.
J’utilise Linux depuis des dizaines d’années, sur mon ordinateur de bureau car je trouve Linux plus pratique pour mes tâches quotidiennes.
De ce fait, les problèmes techniques sur Linux ne me font pas peur (erreur, ligne de commandes, etc).

Je suis plutôt utilisateur de Debian et je n’ai pas vraiment testé beaucoup de distributions.
En écrivant l’article Liste des distributions Linux pour débutant, j’avoue que je ne connaissais aucune distribution de nom n’ayant pas trop de temps pour les tester.
Ainsi, j’ai décidé d’installer Ubuntu, plutôt par curiosité, car j’avais pendant un cours instant utilisé cette distribution quand sa première version ou deuxième était sortie. Je ne me souviens plus.
J’aurai pu installer Mint qui est à la mode apparemment mais j’avais aussi envie de voir l’évolution d’Ubuntu surtout que la version 18.04 vient de sortir.

Je n’ai aucun à priori et je ne suis pas un évangéliste Linux.
Dans mon entourage, il y a des utilisateurs pour surfer et mail qui sont en Windows 7. Je ne leur ai pas proposé de passer sur Linux.
De manière générale, je ne défonce pas plus Windows et Microsoft que je mets en avant Linux et inversement.
De même pour les distributions, je ne suis pas évangéliste d’une distribution en particulière.
Même si je ne suis pas très fan des distributions type Redhat traumatisé par les dépendances interminables à une époque où yum n’existait pas encore.
Mais je n’ai pas d’avis sur Fedora, que je n’ai pas vu tourner depuis très très très longtemps.
J’ai utilisé rapidement sur des serveurs CentOS et j’avoue ne pas avoir été reconquis par rapport Debian.

Bref revenons à cette migration de Windows vers Linux.

L’ordinateur qui a été migré

L’ordinateur en question est un ordinateur portable Asus X751B, le modèle est sortie en Janvier 2017.
Le modèle est donc relativement récent, un peu plus d’un an.

  • Le processeur : AMD A9-9400 RADEON R5, 5 COMPUTE CORES 2C+3G
  • 4 Go de RAM (ouais …)
  • 1 To disque dur (A l’aise pour un Dual-Boot)

Cet ordinateur portable sert pour le travail et j’en ai donc besoin. Il ne peut pas tomber en panne.
De ce fait, j’ai préféré installer un Dual-Boot pour pouvoir revenir à Windows 10 à tout moment.
Bref migration en douceur 🙂

J’ai besoin de Teamviewer, je fais du Netflix et regarde parfois des vidéos sur Twitch.
Un VPN est installé dessus (type OpenVPN), je peux parfois avoir besoin d’accéder des partages Windows (SMB).

L’installation d’Ubuntu

Premier étape, installer Ubuntu et elle n’a posé aucun problème.
L’interface d’installation d’Ubuntu est vraiment très estétique.
Faut dire que j’avais comme souvenir, celle issue de Debian en graphique texte.

Le top est de pouvoir créer la partition Ubuntu facilement à partir de celle de Windows.
L’installeur se charge de créer/redimensionner le tout comme va bien.
En plus de cela, il semblerait (à vérifier) que l’installeur augmente la taille de la partition EFI pour éviter les problèmes de Dual-boot.

Comment j'ai migré de Windows à Linux : les points positifs et négatifs

Donc 3 minutes de paramétrages et une environ 15 minutes de minutes de copies et installation.

Premier démarrage sur Ubuntu

Le démarrage de Linux est beaucoup plus long que Windows 10. Il faut dire que Microsoft a beaucoup travaillé de ce côté là.
Au premier démarrage, le bureau a mis longtemps à arriver. J’avoue pensé sur le moment que l’installation s’est mal passée.
L’ordinateur n’était pas sur internet, peut-être qu’Ubuntu cherchait quelque chose à ce moment là, il fallait attendre le timeout.

La première impression qui est importante quand on vient de Windows : le bureau Unity d’Ubuntu est très esthétique.
La second impression après quelques minutes d’utilisation, c’est beaucoup plus rapide et réactif que Windows.
Mais ça c’est pas vraiment nouveau =)

Comment j'ai migré de Windows à Linux : les points positifs et négatifs

Autre découverte avec Remmina installé par défaut qui permet de prendre la main en VNC, RDP, SSH, SCP.
J’utilise parfois WinSCP ou MobaXterm, Remmina est vraiment sympa à première vue.
L’avantage des distributions un peu clé en main, c’est que ça peut permettre de découvrir et tester des logiciels.

Comment j'ai migré de Windows à Linux : les points positifs et négatifs

Par la suite

Par la suite, j’ai installé le client OpenVPN, rien de particulier à signaler puisqu’OpenVPN est plutôt bien intégré aux distribution Linux.
Le logiciel d’installation graphique d’Ubuntu est assez sympa : Comment télécharger et installer des logiciels sur Ubuntu

Ensuite, j’ai eu besoin de Teamviewer.
Du coup, j’ai fait cette page qui explique comment installer ce dernier : Comment installer Teamviewer sur Ubuntu
L’installation n’est pas plus compliquée sur Windows pour la version 13, il suffit de télécharger le package depuis le site et double-cliquez sur ce dernier.
Par contre, dans mon cas, j’ai besoin de la version 12… et là, ça ne s’installe pas aussi simplement à cause de problèmes de dépendances.
La  fin de l’article explique comment installer une ancienne version de Teamviewer sur Ubuntu 18.04

De même, j’ai installé Gnome Twitch, ce dernier ne fonctionne pas.
Au moment de lancer la vidéo, un beau segfault. A priori sur Google d’autres cas qui semble lié à la version trop ancienne.
Il faut télécharger la dernière version de Gnome Twitch à travers des commandes flatpak.

Comment j'ai migré de Windows à Linux : les points positifs et négatifs

Pas de plantage à signaler durant l’utilisation.

Pour les captures d’écran, j’utilise shutter, l’installation ne pose pas de problème.
Par contre, l’édition des images n’est pas activée par défaut. Pour y parvenir, i faut installer des packages perl.
Là aussi, ce n’est pas forcément simple pour monsieur out le monde.

Le support SMB est assez moyen, par exemple, pour parcourir des partages à travers un VPN, il faut connaître les raccourcis.
La détection de réseau Windows ne trouve pas les machines automatiquement.

Conclusion et points positifs et négatifs

Je passe outre les points positifs généralistes qui sont évoqués sur la page : Quand faut-il migrer et abandonner Windows pour Linux

Les points positifs :

  • L’installation est vraiment simple, même en Dual-Boot
  • Le système est plus réactif et plus rapide que Windows 10
  • C’est globalement assez esthétique. Simplement cette remarque car j’ai encore le souvenir des débuts de Linux. Microsoft a pas mal revu la présentation de Windows 10. L’esthétisme est important pour ne pas que ça fasse trop « geek ».
  • Aucun problème de support matériel. Notez que ce qui faisait la force de Windows et qui était un défaut sur Linux, est en train de s’inverser avec Windows 10. Bonjour les BSOD, problème de pilotes et perte Audio ou autres après des mises à jour de Windows 10.

Les points négatifs seront donnés plutôt sous forme de conclusion et sont plutôt des avis personnels.

Globalement donc, je trouve que Linux commence à être mature.

Ce qui lui manque peut-être, si on n’aborde pas le support de jeux vidéos est plus d’interaction avec des éditeurs de logiciels propriétaires.
Cela risque de faire hurler les libristes pures, mais par exemple, pour installer Teamviewer quand on a besoin d’une ancienne version, pour le commun des mortels c’est galère.
Ubuntu semble proposer des dépôts commerciaux mais Teamviewer n’est pas dedans.
Personnellement, je trouve aussi qu’il manque une application native pour Netflix. Apparemment, il a existé une application Netflix Desktop mais elle n’est pas dans les dépôts.
Oui on peut regarder Netflix depuis le navigateur internet mais cela ralentit fortement ce dernier.
De plus, si on doit utiliser un proxy sur le navigateur internet, cela peut pénaliser la bande passante pour Netflix.

En gros, les défauts de support pour les jeux vidéos, on les retrouve un peu pour certains logiciels populaires.
Cela peut être un point de blocage pour certains utilisateurs.

Le fait que les applications se tournent de plus en plus des applications WEB peut aussi aider Linux, l’intégration est plus facile.
En tout cas, tout est fonctionnel pour bosser sur Ubuntu et je ne risque pas de retourner sur Windows de si tôt =)

(Visité 629 fois, 1 visites ce jour)

Vous pouvez aussi lire...

Les Tags : #Windows10 - #Windows - #Tutoriel - #Virus - #Antivirus - #navigateurs WEB - #Securité - #Réseau - #Internet