Crack ou keygen : Qu’est ce que c’est ?

En farfouillant le WEB, vous avez probablement pu tomber sur les termes Crack ou Keygen.
Vous ne savez pas trop ce que c’est et à quoi cela sert.

Comment télécharger un crack ou keygen ?
Est-ce dangereux ? Peut-on installer des virus avec ?

Cet article aborde ces programmes et vous explique ce qu’ils sont et à quoi ils servent.

Crack ou keygen : Qu'est ce que c'est ?

Licence et logiciels propriétaires

Pour bien comprendre à quoi servent les keygen ou les cracks, il faut tout savoir qu’il existe des logiciels propriétaires.

Les logiciels que vous téléchargez et installez sont soumis à des licences.
Certaines licences sont restrictives et font que des logiciels payants appartiennent intégralement à l’éditeur.
Vous n’avez donc pas tous les droits et vous ne pouvez pas faire tout ce que vous le souhaitez avec.
La plupart du temps, vous n’avez pas le droit de distribuer le logiciel sans l’accord de l’éditeur.
On appelle cela des logiciels propriétaires puisqu’ils appartiennent à une entité bien définie.

Les conditions d’utilisation

Lorsque vous téléchargez un logiciel, il faut prendre connaissance de la licences de ce dernier.
Durant l’installation, le programme d’installation (setup) affiche aussi les conditions d’utilisation ou EULA.
Par exemple, ci-dessous, il est clairement indiqué qu’il est interdit de distribuer ou revendre le logiciel.
Vous devez alors accepter le contrat de licence durant l’installation de l’application.

setup condition d'utilisation de la licence

Généralement aussi ces logiciels sont payants. Ainsi, lorsque vous l’installez vous devez activer ce dernier à l’aide de la licence préalablement achetée.
C’est notamment le cas de Windows que vous devez activer après son installation.
Généralement, la licence vous l’avez acheté à l’achat de l’ordinateur.
L’article suivant aborde toutes les questions sur les licences et activations de Windows : Licences OEM, Retail et activation de Windows

A nouveau durant l’installation du logiciel Internet Download Manager, on vous indique que vous devez acquérir une licence du logiciel sinon le logiciel est en version d’essai (trial version).
Généralement la période d’essai s’étend à 30 ou 45 jours selon les éditeurs.

setup condition d'utilisation de la licence

Autre exemple, les antivirus fonctionnent aussi de cette manière avec un abonnement qui vous donne accès aux mises à jour de définitions virales et les protections complètes.

Enfin l’application vous indique souvent depuis le menu « Aide » et A Propos de qu’il s’agit d’une version non enregistrée et donc non activée.

Internet Download Manager (IDM) en version non enregistrée

Alors que lorsque avec une version activée de Internet Download Manager, on peut obtenir ceci.
On voit donc que le nom de l’acquéreur de la licence s’affiche, en effet, celle-ci sont nominatives.

Internet Download Manager (IDM) avec une licence active

Contourner la licence et l’activation

Comme tout mécanisme informatique, il peut parfois être possible de le contourner.
C’est le but des cracks ou keygen car ils permettent d’utiliser un logiciel payant sans avoir acquis la licence.

Comme tout mécanisme informatique, il peut parfois être possible de le contourner.
C’est le but des cracks ou keygen car ils permettent d’utiliser un logiciel payant sans avoir acquis la licence
Par exemple pour Windows et Office, les utilisateurs connaissent bien le crack KMSpico.

En contournant l’acquisition du logiciel, cela enfreint les droits de l’éditeur du logiciel.

Ainsi sachez qu’il existe différentes agences qui effectuent des contrôles surtout au sein des entreprises.
Il faut alors vérifier que l’entreprise peut fournir les licences des logiciels utilisés.
Notamment les agences suivantes font ce type de contrôle : Business Software Alliance (BSA), l’Agence pour la protection des programmes (APP) et enfin l’agence des droits d’auteur et de la propriété intellectuelle (Adapi).

L’utilisation de keygen ou crack pour s’affranchir d’acheter une licence est interdit par la loi.

Les peines maximales pouvant aller jusqu’à 3 ans d’emprisonnement et de 300 000€ de dommages et intérêts.

Différence entre les cracks et les keygen

Voici les différences entre les cracks et les keygen même si le but final est le même.

Un keygen pour key generator est un programme qui va générer un numéro de série à utiliser ensuite dans l’application pour activer celle-ci.
Ci-dessous un keygen pour Windows 8.1 afin d’obtenir un numéro de série pour ce dernier.

Parfois on trouve directement le numéro de série ou serial keys sur un site WEB.

Un Crack est un programme qui va mettre en place le contournement de la licence ou mécanisme d’activation.
Plusieurs fonctionnement sont possibles mais généralement, il va remplacer un fichier DLL ou exécutable de l’application ou une partie de ce fichier.
Ainsi, le crack peut souvent être détecté comme Trojan.Patcher par les antivirus car il est capable de modifier le contenu d’un exécutable.
Enfin parfois, il faut faire le remplacement manuellement.

Exemple de crack pour IDM

Ainsi, un crack ou keygen se traduit par un fichier zip ou rar que l’on télécharge et qui contient les instructions.

Le danger des cracks

Outre le fait que c’est interdit, le téléchargement et l’utilisation des cracks pour amener des problèmes.
Parfois cela touche le fonctionnement de l’application, parfois pire car ils renferment un code malveillant.

En effet, les auteurs de malwares savent que beaucoup d’internautes cherchent des cracks.
Ainsi de faux sites renfermant des malwares sont mis en ligne.
Le problème de fond étant que vous téléchargez un fichier sans connaître la source véritable.
En clair donc, c’est la roulette russe.

De plus, les sites qui proposent ces programmes peuvent aussi amener à toutes sortes d’arnaques notamment à travers les publicités.
On retrouve alors les mêmes problématiques que pour les sites de streaming par exemple : Les virus sur les sites de streaming.

Un article du forum donne quelques exemples d’infection à travers des sites de cracks : Le danger des cracks et keygen !

Enfin à noter que ce phénomène existe aussi sur les vidéos Youtube.

Les sites de téléchargement de cracks bidon

La page précédente donne à peu près toutes les arnaques sur lesquelles on peut tomber sur ce type de site.
Ainsi nous nous étendrons pas plus que cela.

Ci-dessous des propositions pour installer des extensions malveillantes ou encore d’activer les notifications qui vont par la suite afficher des publicités intempestives.

Téléchargement de cracks : les virus, arnaques et autres menaces
Téléchargement de cracks : les virus, arnaques et autres menaces

Les Trojan et PUPs

Enfin plus grave, les cracks peuvent être vecteur d’infection comme des PUP et des trojans.
Par le passé, des rootkits et autres malwares ont pu aussi être diffusé à travers de faux sites de cracks.
Des auteurs de Trojan RAT vont aussi sur des forums français qui proposent des cracks.

Sur les forums de désinfection, beaucoup d’internautes se présentent pour désinfecter leurs ordinateurs à la suite de téléchargement de crack.
Notamment KMSPico en est très souvent la source comme l’explique cet article.

Conclusion

Bref comme vous l’aurez compris, les cracks permettent de contourner l’achat d’une licence d’un logiciel.
Cela est interdit mais surtout cela est surtout vecteur de logiciels malveillantes.
Le problème étant que vous n’avez aucune idée de qui est la source du fichier que vous téléchargez.
Il peut s’agir donc d’un « vrai » crack qui fait bien le boulot, comme d’un malware déguisé et déposé par une personne malveillante.

image_pdfimage_print
(Visité 2 366 fois, 1 visites ce jour)

Partager l'article