Fin de support de Windows

Windows Vista arrive en fin de support, comme précédemment avec la fin de support de Windows XP.
Les mêmes questions se posent, que dois-je faire ?
Dois-je mettre à jour Windows ? Dois-je changer mon ordinateur ?

Cet article vous explique ce qu’est la fin de support et ce que cela entraîne.

Fin de support

Chaque version de Windows possède un cycle de vie. Le cycle de vie commence lorsqu’un produit est mis sur le marché et s’arrête lorsque son support n’est plus assuré. Les dates clés du cycle de vie vous permettent de savoir quand effectuer une mise à niveau ou d’autres modifications relatives à votre logiciel.

La fin du support correspond à la date à laquelle Microsoft ne fournit plus de correctifs automatiques, de mises à jour ou d’assistance technique en ligne.
Les fin de support est différente selon la version de Windows, puisque la date de sortie n’est pas la même mais aussi selon la version du service pack installé.

Sans le support Microsoft, vous ne recevrez plus les mises à jour de sécurité qui permettent de protéger votre PC des virus dangereux, logiciels espions et autres logiciels malveillants susceptibles de voler vos informations personnelles.

Le tableau ci-dessous regroupe les fin de support selon les version de Windows :

 Systèmes d’exploitation clients Dernier Service Pack ou dernière mise à jour Fin du support standard Fin du support étendu
  Windows XP Service Pack 3 14 avril 2009 8 avril 2014
  Windows Vista Service Pack 2 10 avril 2012 11 avril 2017
  Windows 7* Service Pack 1 13 janvier 2015 14 janvier 2020
  Windows 8 Windows 8.1 9 janvier 2018 10 janvier 2023
Windows 10, lancé en juillet 2015** Non applicable 13 octobre 2020 14 octobre 2025

Les versions antérieures de Windows, notamment Windows 7 et Windows 8.1, sont prises en charge de manière limitée lorsqu’elles sont exécutées sur les nouveaux processeurs ou circuits microprogrammés de fabricants tels que Intel, AMD, NVidia et Qualcomm. Pour plus d’informations, voir Durée de vie du support : FAQ.

Voici les différences entre le support standard et le support étendu :

  • Support standard : Microsoft offre un support standard pendant une durée minimale de 5 ans à partir de la date de disponibilité générale du produit ou pendant 2 ans après la sortie de la version suivante, l’échéance la plus longue étant retenue. Par exemple, si vous achetez une nouvelle version de Windows et que cinq ans plus tard une autre version est lancée, vous bénéficiez toujours de deux ans de support pour la version précédente.
  • Support étendu : Microsoft offre un support étendu pendant une période minimale de 5 ans à partir de la date de disponibilité générale du produit ou pendant 2 ans après la sortie du produit suivant (deux versions plus tard), l’échéance la plus longue étant retenue.

Fin de vente

La fin de vente correspond à la date à laquelle une version spécifique de Windows n’est plus fournie aux revendeurs ou aux fabricants OEM (Original Equipment Manufacturers). Dell et Toshiba sont des exemples d’OEM. Ce sont des fabricants de PC qui préinstallent souvent le logiciel Windows.

Ce tableau vous donne les dates de fin de vente des systèmes d’exploitation Windows spécifiques.

Systèmes d’exploitation clients et mises à jourDate de disponibilité généraleFin de vente du logiciel packagé*Fin de vente des PC avec Windows préinstallé
Windows XP31 décembre 200130 juin 200822 octobre 2010
Windows Vista30 janvier 200722 octobre 201022 octobre 2011
Windows 7 Édition Familiale Basique, Édition Familiale Premium, Édition Intégrale22 octobre 200931 octobre 201331 octobre 2014
Windows 7 Professionnel22 octobre 200931 octobre 201331 octobre 2016
Windows 826 octobre 201231 octobre 201430 juin 2016
Windows 8.118 octobre 20131er septembre 201531 octobre 2016
Windows 1029 juillet 2015Non applicableNon applicable

* Notez que lorsque le logiciel packagé atteint sa date de fin de vente pour les revendeurs, il peut toujours être acheté auprès des OEM (les fabricants de PC) jusqu’à ce que la date de fin de vente des PC équipés de Windows soit atteinte.

La fin de support de Windows signe la fin des mises à jour de sécurité pouvant exposer votre ordinateur à des vulnérabilités et problèmes de sécurité.

Les implications

Quelles sont les conséquences et implications de la fin de support de Windows ?

Sécurité

Dans le cas de Windows, cela signifie que le support Microsoft ne vous aidera plus par téléphone en cas de bugs et autres et surtout que Microsoft ne publiera plus de mises à jour correctrices pour les nouveaux bugs ainsi que les mises à jour de sécurité, à travers Windows Update.
Cela vise directement Windows, et les logiciels Microsoft par défaut inclus pour cette version de Windows tel que Internet Explorer, Windows Media Player etc.

Le support notamment les définitions virales pour Windows Defender devrait continuer à être délivrées pendant quelques temps mais vous pouvez en profiter pour basculer vers Avast! qui est à mon vis plus efficace : Tutoriel Avast!
Notez que souvent les éditeurs de logiciels suivent Microsoft dans le support de leurs logiciels, vous pouvez donc ne plus avoir de support pour votre antivirus que vous avez acheté.

On comprend bien que la non mises à jour correctrice peut être très gênant pour les entreprises, disons le, un peu moins pour monsieur tout le monde, du moins dans l’immédiat.

Pour répondre à la question sur les potentiels risques après cette fin de support, voici un petit rappel : les mises à jour de sécurité corrigent des vulnérabilités qui sont exploitées par les pirates afin d’infecter les ordinateurs.
On peut diviser les vulnérabilités en deux catégories :

  • Vulnérabilités à distance : Les vulnérabilités à distance permettent l’exploitation d’une vulnérabilité en envoyant une requête à un ordinateur cible vulnérable distant. il n’y a pas besoin d’accéder localement à l’ordinateur. Le logiciel malveillant prédilection dans ces cas là est le vers/worms, c’est à dire une famille de virus qui va se propager d’un ordinateur à l’autre en exploitant ces vulnérabilités distantes  de manière automatiques. Les plus connus étant Blaster et plus récemment Conficker.
  • Vulnérabilités locale : Ce sont des vulnérabilités présentent dans le système d’exploitation ou des logiciels installés qui ne peuvent être exploitées seulement depuis l’ordinateur visé et non depuis un ordinateur distant. Cela nécessite systématique l’intervention de l’utilisateur, soit par exemple par l’ouverture d’un fichier, soit par la visite d’une page WEB (cas des  exploits sur site WEB ) ou l’insertion d’un média amovible.

Après la fin de support, votre version de Windows n’aura plus de mise à jour de sécurité pour combler ces vulnérabilités, ce qui peut laisser l’ordinateur vulnérable.
S’il n’est pas possible de combler la faille, il est possible de minimiser les risques d’exposition ces vulnérabilités exploitées.

Dans le cas des vulnérabilités à distance Si vous vous connectez derrière une box/routeur, vous vous en fichez puisque votre ordinateur ne sera pas directement accessible.
Le gros risque concerne les portables qui vont par exemple utiliser des connexions publiques ou se connecter sur des réseaux avec d’autres ordinateurs potentiellement infectés, là le pare-feu de Windows.
Il est donc conseillé de vérifier que ce dernier est bien actif et qu’il n’y a pas d’exception pour certains services de Windows sensibles comme le service RPC ou le partage de fichiers/imprimantes.
Cela se fait depuis le Panneau de Configuration / Pare-feu.

Dans le cas des vulnérabilités locales : Il faut dans un premier temps abandonné Internet Explorer, puisque les mises à jour pour ce dernier ne seront plus disponibles.

Les derniers bulletins de sécurité sont disponibles à l’adresse, si vous souhaitez vous tenir au courant : http://technet.microsoft.com/fr-fr/security/bulletin

En clair donc, il y a un risque qui s’accroît avec le temps puisque des vulnérabilités peuvent s’accumuler.
Il est toutefois possible de minimiser celles-ci en sécurisant Windows : Comment sécuriser son ordinateur ?

Les logiciels

Ce qu’il faut comprendre, c’est que les éditeurs de logiciels suivent le cycle de vie de Windows.
Ainsi, lorsque Windows arrive en fin de support, généralement, les logiciels ne sont plus supportés dessus.
Certains éditeurs (par exemple Mozilla) continue parfois de supporter Windows quelques mois après la fin de support officielle de Microsoft.

Le problème qui se pose, c’est qu’avec le temps, si vous réinstallez Windows par exemple, vous allez tenter de re-télécharger vos logiciels qui auront des versions récentes et qui interdiront l’installation sur votre version de Windows non supporté.
Vous risquez donc de ne plus pouvoir réinstaller vos applications.

Il est fortement conseillé de garder des installeurs anciens afin de ne pas avoir de problèmes pour pouvoir installer vos applications.

Avec le temps, vous risquez de rencontrer de plus en plus de difficultés à trouver des versions de vos logiciels compatibles avec votre version de Windows désuète.

Les conseils

Sécurité

Côté sécurité, vous comprendrez donc que les risques sont plus ou moins élevées selon le type de vulnérabilités qui seront publiées après la fin de support de Windows (en tenant compte des connaissances utilisateurs).
Plus vous attendez, plus les vulnérabilités s’accumulent et donc vous êtes vulnérables. Le plus moche des scénarios seraient une vulnérabilité à distance un mois après la fin de support.
Il faut donc être vigilant sans tomber dans la paranoïa.
L’idéal reste pour un utilisateur non averti d’abandonner Windows. Cet abandon n’est pas à faire du jour au lendemain après la fin de date de support, mais pensez-y.

Pensez aussi que si votre ordinateur est en fin de support de Windows, il est relativement ancien.
Il peut commencer à donner des signes de fatigues comme des lenteurs ou plantages de plus en plus fréquents.
Les dernières versions des logiciels sont aussi probablement plus gourmandes en ressources et donc ces dernières peuvent provoquer des lenteurs.

Avec le temps, vous risquez donc d’avoir de plus en plus de difficultés à utiliser votre ordinateur.

Mise à niveau de Windows

La mise à niveau de Windows consiste donc à installer une nouvelle version de Windows tout en gardant vos données et configuration.
Par exemple passer de Windows Vista à Windows 7.
Cette mise à jour est payante. Vous devez acheter une licence de mise à niveau.

Pensez aussi qu’il faut que la configuration matérielle de votre ordinateur puisse suivre la nouvelle version de Windows (en terme de CPU et mémoire).
Pensez aussi que l’écart de fin de support entre les versions de Windows est de moins de 3 ans.
La fin de support de Windows Vista est  au 11 avril 2017 et Windows 7 au 14 janvier 2020.

A vous de réfléchir, si vous souhaitez acheter une licence de mise à jour Vista / Seven pour moins de 3 ans, cela peut permettre d’attendre que votre ordinateur soit complètement désuète.

Migrer sur Linux

Vous pouvez recycler votre ordinateur en entant de migrer sur GNU/Linux – bien faire une recherche et se document avant pour bien savoir dans quoi vous vous aventurez et si cela répond à l’utilisation que vous avez de votre PC.
Il existe des versions de Linux très légères.
Il est possible de tester Linux depuis un Live CD sans toucher à la configuration de Windows, à lire : Comprendre les Live CD

En espérant avoir répondu aux questions.

(Visité 891 fois, 1 visites ce jour)

Vous pouvez aussi lire...

Les Tags : #Windows10 - #Windows - #Tutoriel - #Virus - #Antivirus - #navigateurs WEB - #Securité - #Réseau - #Internet