Menu Fermer

Formater une partition de disque ou clé USB sur Ubuntu (Linux)

Après notre article qui explique la nomenclatures des partitions de disques sur Linux, voici comment formater un disque dur, SSD ou une clé USB sur Linux et plus précisément sur Ubuntu.
Le but est de préparer le système de fichiers afin de pouvoir utiliser le périphérique et y stocker vos fichiers ou documents.

Linux supporte beaucoup de systèmes de fichiers comme ext4, XFS, BtrFS, F2FS ou UDF mais aussi ceux de Windows NTFS ou FAT.
Il est donc possible de formater une clé USB ou une partition de disque qui sera utilisable à la fois sur Linux Ubuntu ou Windows.

Voici toutes les méthodes pour formater une partition de disque ou clé USB sur Linux Ubuntu.

Formater une partition de disque ou clé USB sur Ubuntu (Linux)

Comment formater une partition de disque ou clé USB sur Linux

Avec l’utilitaire de disque (Méthode 1)

La partition de disque doit exister, si ce n’est pas le cas, suivez ce guide pour en créer : Créer, supprimer, redimensionner, formater des partitions de disque sur Ubuntu

  • Exécutez l’utilitaire de disque graphique d’Ubuntu, pour cela, saisissez disque dans la recherche des applications
Ouvrir application Disque sur Ubuntu
  • A gauche, la liste des périphériques de stockage s’affiche cela peut-être un disque dur interne ou une clé USB
  • Sélectionnez le disque dur, SSD ou clé USB que vous souhaitez formater
Comment formater une partition de disque ou clé USB sur Ubuntu
  • Sélectionnez la partition à formater puis cliquez sur la roue crantée afin d’ouvrir un menu déroulant
  • Depuis le menu déroulant, sélectionnez formater
Comment formater une partition de disque ou clé USB sur Ubuntu
  • En haut, saisissez le nom du volume
  • Puis en dessous le type de système de fichiers :
    • Ext4 si vous n’utilisez que Linux. Vous pouvez chiffrer le disque avec LUKS pour plus de sécurité
    • NTFS : si vous êtes en Dual-Boot Windows et Linux
    • FAT pour encore plus de compatibilité avec Windows et Linux. Toutefois, les performances seront moins bonnes
  • Cliquez sur Suivant en haut à droite
  • L’option Effacer permet de choisir entre un formatage rapide et formate haut niveau, plus d’informations : Formatage de disque, formatage rapide, formatage bas niveau
Comment formater une partition de disque ou clé USB sur Ubuntu
  • Une page récapitulative s’ouvre alors puis cliquez sur le bouton formater en haut
Formater une partition de disque ou clé USB sur Linux
  • Puis le mot de passe administrateur (root) est alors demandé.
  • Saisissez ce dernier puis cliquez sur le bouton s’authentifier.
Formater une partition de disque ou clé USB sur Linux
  • Le formatage de la partition de disque s’effectue alors

Ubuntu supporte d’autres systèmes de fichiers comme xFAT, XFS, BtrFS, F2FS ou UDF.
Pour formater un volume dans avec ce type de FS, vous devez sélectionner autre dans le premier écran pour obtenir la page de formatage personnalisé.
Consultez la fin de ce guide pour obtenir des détails sur ce type de système de fichiers.

Formater en xFAT, XFS, BtrFS, F2FS ou UDF sur Ubuntu

Avec GParted (Méthode 2)

Si vous n’aimez pas l’utilitaire de disque d’Ubuntu, vous pouvez utiliser l’excellent utilitaire de disque open source Gparted.
Il permet très facilement de formater une partition de disque notamment il supporte aussi HFS+ et JFS.

Vous devez installer Gparted qui n’est pas présent par défaut dans Ubuntu. Pour cela, utilisez Software d’Ubuntu ou dans un terminal avec APT :

sudo apt install gparted
Installer Gparted sur Ubuntu
  • Lancez l’utilitaire depuis la recherche des applications d’Ubuntu
  • Puis en haut à droite, sélectionnez le disque sur lequel travailler
Formater un disque dur, SSD ou clé USB sur Ubuntu (Linux) avec GParted
  • Depuis la liste des partitions de disques, faites un clic droit et “formater en” puis sélectionnez le type de fichiers
Formater un disque dur, SSD ou clé USB sur Ubuntu (Linux) avec GParted

En ligne de commandes dans un terminal avec mkfs (Méthode 3)

Linux fournit tout ce qu’il faut pour formater une partition en ligne de commandes puis un terminal.
La commande est mkfs qui est aussi décliné en différents sous-commandes selon le type de fichiers que l’on souhaite utiliser :

  • mkfs.ntfs : formate en NTFS
  • mkfs.fat : formate en FAT
  • mkfs.ext4 : formate en ext4
  • etc

On spécifie la partition de disque à formater, pour lister les disques et leurs partitions, vous pouvez utiliser fdisk ou lsbk :

fdisk -l
lsblk

Ensuite on utilise par exemple la commande mkfs.ntfs pour formater une partition de disque en NTFS.
Ici par exemple ce sera la partition /dev/sdb2 :

sudo mkfs.ntfs /dev/sdb2

On aurait pu très bien utiliser la commande plus générique avec l’option -t pour indiquer le type de système de fichiers :

sudo mkfs -t ntfs /dev/sdb2
Formater une partition de disque ou clé USB sur Linux

Par défaut, il s’agit d’un formatage haut niveau et donc cela peut prendre beaucoup de temps.

Quelles sont les différences entre les systèmes de fichiers

L’opération de formage de disque créé le système de fichiers afin de pouvoir ensuite stocker des fichiers sur le média de stockage.
Linux supporte différents types de système de fichiers comme ext4 mais aussi ceux de Windows comme NTFS et xFAT ou FAT32.
Cela permet donc d’utiliser une clé USB sur les deux systèmes d’exploitation.
On trouve en trouve aussi beaucoup d’autres.

Système de fichiersDescriptionCompatibilité
Ext4Ext4 (Extended File System 4) est le système par défaut sur Linux dans sa quatrième version.
Il propose la journalisation, de large taille de volume 16 Tio exabyte, peut supporter des fichiers de tailles maximales de 16 Tio, horodatage et une sommes de contrôle (checksum).
Les performances sont relativement bonnes et réduit fortement la fragmentation de fichiers.
Linux
NTFSLe “New Technology File System” est un système de fichiers de journalisation de Microsoft introduit avec Windows NT. Il a succédé à FAT. La seule raison d’utiliser ce système de fichiers est la compatibilité avec les systèmes d’exploitation autres que Linux.Windows / Linux
ExFATExFAT, qui signifie Extended File Allocation Table (table d’allocation de fichiers étendue), est un système de fichiers relativement nouveau conçu pour les dispositifs de mémoire flash tels que les lecteurs USB et les cartes SD.
Il repousse les Limites de taille de FAT jusqu’à 16 exaoctets et les partitions jusqu’à 256 exaoctets, ce qui est bien supérieur aux limites de FAT32 (4 Go pour un seul fichier, 8 To pour une partition).
Il est aussi plus léger que le NTFS, il convient aux périphériques de stockage limités offrant ainsi de bonnes performances en lecture et écriture des données.
Windows / Linux
BtrFSC’est un système de fichiers moderne et avancé de type “copy-on-write” (CoW) conçu pour les systèmes Linux. Il vise à surmonter les limitations des anciens systèmes de fichiers tels que ext4 et offre des fonctionnalités telles que :
Il support les instantanés, les sous-volumes. forte intégrité des données.
Il est plutôt utilisé dans les systèmes RAID.
RAID / Unix / Linux
ReiserFSLe système de fichiers Reiser est le système de fichiers par défaut des distributions SUSE Linux.
Il a été conçu pour résoudre les limitations de ext2 et ext3 notamment en apportant la journalisation.
Ce dernier n’est plus maintenant et donc il n’est plus recommandé pour une utilisation générale.
Linux
XFSXFS est une système de fichiers conçu pour les systèmes Linux.
Il est réputé pour sa grande évolutivité des threads d’E/S et pour ses excellentes performances en matière de traitement des gros fichiers. Il support aussi les sous-volumes.
Le système de fichiers XFS est le système de fichiers par défaut de RHEL, CentOS et d’autres distributions RHEL telles que Oracle Linux, Rocky Linux et AlmaLinux.
Linux
ZFSZFS, à l’origine Zettabyte File System, est un système de fichiers puissant et complexe connu pour son évolutivité, l’intégrité de ses données et ses fonctionnalités avancées.
Il possède les mêmes fonctionnalités que ReiserFS, dont il est considéré comme évolution (Copy-on-write (CoW), , les sous-volumes. forte intégrité des données) mais plus compliqué à installer et maintenir.
Il est généralement utilisé dans les scénarios de RAID.
RAID / Unix / Linux
F2FSF2FS, qui signifie Flash-Friendly File System, est un système de fichiers spécialement conçu pour le stockage sur mémoire flash NAND, que l’on trouve généralement dans des dispositifs tels que les disques durs à état solide (SSD) et les systèmes embarqués.
Il utilise plusieurs technologies pour allonger la durée de vie de SSD comme le Log-structured file system (LFS) pour stocker les données de manière séquentielle au lieu d’une structure arborescente traditionnelle, minimisant les écritures et optimisant le problème d’amplification d’écriture de la mémoire flash.
D’autres technologies comme Nivellement de l’usure ou la Collecte des déchets.
Linux
UDFL’UDF (Universal Disk Format) est un système de fichiers conçu pour les disques optiques tels que les CD, les DVD et les disques Blu-ray. Il offre plus de flexibilité et de fonctionnalités que les anciens systèmes de fichiers pour CD-ROM, en prenant en charge des fichiers de plus grande taille, des noms de fichiers longs et une meilleure correction des erreurs.Linux
Les systèmes de fichiers supportés dans Linux