Hébergement Cloud, VPS et serveur dédié : les différences et lequel choisir

Quand on commence à regarder pour de l'hébergement WEB ou dédié, on tombe sur deux types : Hébergement mutualisé/Cloud, les VPS (Virtual Private Server) et les serveurs dédiés.
Les deux sont des serveurs personnels mais à des prix radicalement différents, vous voudrez donc vous assurer de choisir la bonne solution pour vos besoins.

Dans cet article, je compare en détails l'hébergement Cloud, VPS et serveur dédié pour vous aider à comprendre les principales différences.
Cela afin de vous aider à choisir la solution la plus adéquate en fonction de vos besoins et de votre budget.

Hébergement Cloud, VPS et serveur dédié : les différences et lequel choisir

Qu'est-ce qu'un hébergement Cloud/mutualisé ?

Dans l'hébergement mutualisé, vous obtenez un espace de stockage sur des serveurs gérés par l'hébergeur.
Il se trouve dans un espace partagé avec d'autres utilisateurs.
Un peu comme à l'hôtel où vous avez une chambre dans un bâtiment.
Dernièrement, le nom a changé avec hébergement Cloud.

L'hébergeur vous propose une solution clé en main avec la gestion du nom de domaine et la configuration DNS. En général toute cette partie est transparente.
Puis vous obtenez aussi un accès à une base de données telle que MySQL.
Ensuite, vous copiez les fichiers de votre site dans cet espace par FTP puis vous activez votre site WEB.

Toute la partie technique, le serveur WEB, la base de données est gérée par l'hébergeur.
C'est donc une solution simple à mettre en place et à gérer dans le temps.
Par contre vous êtes dépend des technologies proposées. En général, on trouve PHP+MySQL pour mettre en place un WordPress ou Joomla.
Mais si vous visez des technologies spécifiques JDK, Ruby on rails, ..., vous risquez de ne pas trouver d'hébergeur mutualisé.

Certaines solutions d'hébergement propose ces fonctionnalités :

  • Protection Anti-DDoS
  • Trafic mensuel illimité
  • Certificat SSL Let’s Encrypt
  • Nom de domaine inclus

Qu'est-ce qu'un VPS ?

Un VPS (Virtual Private Server), que l'on peut traduire par serveurs privés virtuels est un hébergement virtuel.
Un serveur physique avec un hyperviseur permet de créer de multiples machines virtuelles qui vont être proposées comme hébergement VPS.
Le serveur final est bien un serveur isolé et personnel pour chaque client mais il est virtuel.
Pour mieux comprendre :

Très souvent, le prix est attractif mais la puissance est limitée.
Par exemple chez OVHCloud, on trouve des VPS de 4,60 € par mois à 27,60 €.
La mémoire RAM va de 2 Go à 32 Go de RAM pour un processeur de 1 à 8 coeurs.
Du côté du réseau, c'est 200 mbit/s.

L'avantage des VPS est la flexibilité puisque vous pouvez à tout moment augmenter le nombre de coeur du processeur, la quantité de mémoire RAM ou la taille du stockage.
En effet, l'hyperviseur a juste à modifier la configuration de la VM.
De quoi répondre facilement au pic de charge de votre site WEB.
On peut aussi prendre un VPS pour créer un serveur VPS OpenVPN, Wireguard ou encore un pihole.

Les VPS peuvent inclurent les fonctionnalités suivantes :

  • snapshots : une image de la VM avec la configuration totale. L'utilisateur peut revenir à un snapshot afin de rétablir la VM
  • Backup et sauvegarde automatisée : Une sauvegarde complète du VPS
  • Image avec application intégrée pour une solution clé en main : Vous installez un système d'exploitation avec une application intégrée comme Prestashop, Joomla, OpenVPN, WordPress, Drupal, Docker, CPanel, Plesk
  • Protection Anti-DDoS : protéger votre VPS contre les attaques DoS

Exemple avec OVH :

Qu'est-ce qu'un serveur dédié ?

Le serveur dédié est un serveur physique dédié pour vous.
En général, il se présente sous la forme d'un rack dans une baie d'un centre de données (datacenter).
Cela permet aussi de choisir la localisation géographique du serveur dédié selon les datacenters proposés par l'hébergeur.

En plus d'avoir une interface pour installer le système d'exploitation, le redémarrer à distance, on trouve très souvent ces fonctionnalités :

  • Une protection Anti-Dos pour protéger votre serveur des attaques DDoS
  • Un mode récupération (mode rescue) : pour récupérer vos données ou effectuer une maintenance ou réparation de son serveur dédié
  • KVM sur IP : Le KVM sur IP permet d’accéder à distance à votre serveur (écran, clavier, souris) et offre également la possibilité d’effectuer une installation à distance à partir d’un fichier ISO
  • Des API pour automatiser pilote et automatiser l'administration à son dédié
  • Un emplacement de stockage pour vos sauvegardes
  • IP Failover : router les requêtes clients vers différents serveurs

Les prix varient selon la puissance du serveur dédié. Par exemple les premiers prix Dedibox sont à 10 euros par mois et cela peut monter à des centaines ou milliers d'euros pour un serveur avec des processeurs EPYC et une centaine de Go de RAM.

De même avec la gamme de serveur dédié bare metal d'OVHCloud.

Généralement la configuration médiane d'un serveur dédié est un processeur Intel Xeon avec 32 Go ou 64 Go de RAM et une connectivité 500 Mbps ou 1 Gbps.

Hébergement mutualisé, VPS et serveur dédié : les différences

Les performances

Dans le monde de l'hébergement Web, une bonne performance dépend de la rapidité avec laquelle votre site Web se charge et s'exécute pour les utilisateurs, ainsi que de sa qualité.

Avec un hébergement Cloud, vous êtes dépendant du nombre de clients et de l'infrastructure proposée.
De plus, vous ne pouvez appliquer aucune optimisation puisque vous n'êtes pas administrateur du serveur.
Dans un hébergement VPS ou serveur dédié, l'intégralité de la puissance de calcul peut être dirigé pour votre serveur WEB.
Vous appliquez la configuration et les optimisations souhaitées pour répondre aux besoins de votre site ou application.

Sans surprise, c'est une victoire de l'hébergement dédié.
Des limites de ressources plus importantes signifient que votre site devrait être capable de faire face à d'énormes pics de trafic tout en se chargeant rapidement. L'hébergement VPS offre de grandes vitesses de chargement, mais si plusieurs sites sur le serveur connaissent des pics de trafic, votre site peut ralentir.

La sécurité

L'hébergement mutualisé est la solution la moins sûr puisque vous avez un espace partagé avec d'autre utilisateur.
Si un site WEB est compromis et hacké avec l'upload d'une backdoor, cela peut donner accès aux sites WEB se trouvant dans l'espace Cloud.
Il arrive alors régulièrement que des milliers de sites soient défacés de cette manière.
Cela dépend des mesures prises par l’hébergeur pour isoler les sites WEB de l'hébergement mutualisé.

Les VPS et serveur dédié étant des solutions administrés par l'utilisateur, cela dépend de ses compétences techniques.
L'application de mises à jour de sécurité et la configuration du serveur par l'utilisateur feront la différence.
Les deux types d'hébergement vous permettent d'installer votre propre logiciel de sécurité, mais avec un hébergement dédié, vous contrôlez totalement toute faille de sécurité.

Avec un serveur dédié ou VPS, c'est à vous de faire les sauvegardes puisque c'est vous qui le gérez.
Il faut y penser afin d'éviter le perte de données.

Évolutivité

L'évolutivité est la mesure dans laquelle votre plan d'hébergement peut évoluer avec votre site Web.

L'hébergement mutualisé n'est pas évolutif. Vous dépendez des ressources mises à disposition par l'hébergeur.

Avec un serveur dédié, vous êtes limité par la configuration matérielle. Il n’y a donc pas vraiment de marge d’évolution. Vous pouvez ajuster vos limites de mois en mois, mais vous avez effectivement atteint un plafond de verre.
Si vous avez besoin de plus de puissance, il faudra migrer vers un serveur dédié plus puissant.
Le choix du serveur dédié au départ est donc important.

Le VPS est plus évolutif puisque l'hébergeur peut upgrader la configuration de la machine virtuelle pour ajouter de la mémoire RAM, espace disque.
Toutefois, vous n’atteindrez jamais la même puissance qu'un serveur dédié.

L'hébergement VPS remporte la victoire ici. Il constitue un excellent compromis pour les sites qui ont besoin d'un plan d'hébergement partagé ou dédié, et peut évoluer avec votre site jusqu'à ce que vous soyez prêt à effectuer la mise à niveau. L'hébergement dédié fournit tout ce dont vous avez besoin - si votre site Web est prêt pour cela, vous avez déjà évolué jusqu'au sommet.

Hébergement Cloud, VPS et serveur dédié : lequel choisir ?

Les différences sont très claires, le VPS est un serveur moins puissant mais beaucoup moins cher grâce au fait qu'il s'agit d'un serveur virtuel.
Il est facile à déployer pour l'héberger grâce à une automatisation complète.
Le serveur dédié lui, est plus puissant mais l'hébergeur doit gérer le matériel (remplacement, approvisionnement), ainsi le prix est plus élevé.

Type d'hébergement

Pour

Contre

Hébergement Cloud, mutualisé

  • Facile à mettre en place

  • Le moins cher

  • Pas évolutif

  • Solution moins sûr

  • La moins puissante

VPS
  • Pas cher

  • Relativement flexible et évolutif

  • Vous installez vos logiciels de sécurité

  • Pas destiné aux sites lourds

Serveur dédié
  • Ressources massives

  • Vous installez vos logiciels de sécurité

  • Compliqué à administrer

En règle générale, l'hébergement mutualisé ou VPS convient aux sites Web de petites entreprises ou aux grands sites personnels qui ont besoin de limites de ressources décentes.
On peut aussi l'utiliser pour un serveur de dev personnel, mettre à disposition des fichiers en ligne ou encore pour y stocker quelque fichiers.
L'hébergement dédié a tendance à être destiné aux sites de moyennes et grandes entreprises, mais si vous êtes ambitieux.
Par exemple pour un serveur WEB à haute disponibilité, vous êtes obligé de passer par des serveurs dédiés.

Quels hébergeur de VPS ou serveurs dédiés ?

Vocii les principaux hébergeurs européens.

Liens

Tags: