KMSPico ou KMSAuto activation de Windows gratuitement sans payer

KMSpico est un utilitaire qui permet d’activer Windows ou Office sans payer et donc de manière illégale.
Ce dernier fait partie d’une liste d’utilitaires qui permettent d’activer Windows, on trouve aussi notamment KMSAuto.
Voici quelques explications autour de cet utilitaire.

KMSPico : activation de Windows de manière illégale

Windows et Office sont des logiciels vendus par Microsoft.
Comme tout logiciel propriétaire, ils fonctionnement avec une licence que l’utilisateur doit avoir acheté afin de pouvoir utiliser cette application.
La plupart du temps, cette licence est achetée lors de l’achat de l’ordinateur.
Il s’agit alors d’une licence OEM, c’est à dire rattaché à l’ordinateur et notamment à la carte mère.

Ainsi, les applications propriétaires embarquent des mécanismes d’enregistrement de licence et de vérification.
Par exemple, dans le cas de Windows, il faut lors de l’installation ou durant les 30 jours qui suivent l’installation, saisir une clé de licence qui active votre copie de Windows : Licences et activation de Windows

Il arrive que des internautes cherchent à pouvoir utiliser l’application sans la payer.
En général, pour cela, on utilise un petit programme qui contourne le mécanisme de l’application et falsifie la vérification de la licence.
On appelle cela « cracker un logiciel » et le programme qui permet cela, s’appelle un crack.

Utiliser un logiciel payant sans licence et en contournant celle-ci est illégale.

KMSPico

KMSPico est un utilitaire gratuit très connu pour activer Windows et Office sans payer.
Ce dernier s’appuie sur l’enregistrement de volume de Windows (KMS) afin d’activer une copie pendant 180 jours.
Le programme reste installé sur l’ordinateur et avant les 180 jours, va à nouveau réactiver Windows pour cette même période et ainsi de suite.

Cela permet donc d’utiliser Windows ou Office sans licence valide.

Il est toutefois possible d’utiliser KMSpico, en ayant une licence valide, si vous ne parvenez plus à activer Windows pour des raisons techniques.

KMSpico se présente sous la forme d’une application qui se lance au démarrage de Windows afin de vérifier la période de validité de l’activation de Windows.
Une interface graphique existe où il fait cliquer sur un bouton rouge pour activer la copie de Windows.
KMSPico : activation de Windows de manière illégale

KMSPico se compose notamment des fichiers et éléments suivants :

  • %LOCALAPPDATA%\Microsoft\CLR_v4.0_32\UsageLogs\AutoPico.exe.log
  • %WINDIR%\SECOH-QAD.exe
  • %WINDIR%\SECOH-QAD.dll

Une tâche planifiée :

Task: {3D482DC9-A48D-4A11-9505-693A17071531} - System32\Tasks\AutoPico Daily Restart => C:\Program Files\KMSpico\AutoPico.exe

Un service Windows  KMSELDI :

R2 Service KMSELDI; C:\Program Files\KMSpico\Service_KMS.exe [745664 2016-01-11] (@ByELDI) [Fichier non signé]

 

KMSAuto

KMSAuto est un utilitaire similaire qui offre les mêmes fonctionnalités.
L’utilisation est très simple puisque l’interface se présente avec un bouton Activation et un bouton information.

KMSAuto : activation de Windows de manière illégale

KMSpico et les malwares

Comme tous ces cracks très utilisés, les auteurs de malwares utilisent la notoriété de KMSpico pour mettre en ligne des sites avec de faux setup.
L’internaute se rend sur le site piégé sans le savoir et lance le téléchargement et ‘installation de KMSpico.
En général, il s’agit de setup revisité pour installer des packs de PUPs, Adwares ou des Trojan Miner.

Un article assez complet existe sur le site qui montre un peu ces campagnes d’utilisation de KMSpico pour infecter les internautes : Kmspico / KMSAuto et les trojans 

Le programme sain pour aussi être détecté par des antivirus, notamment par Microsoft qui bien entendu, ne souhaite pas que cette application puisse fonctionner.
Les détections sont de type Hacktool, soit donc outil de piratage, il ne s’agit donc pas d’une menace de type cheval de troie et encore moins appartenant à une famille connue.
La détection générique est : HackTool:Win32/AutoKMS

Par exemple, ci-dessous Windows Defender qui détecte KMSpico en Hacktool:MSIL/AutoKMS

KMSpico détecté en Hacktool:MSIL/AutoKMS par Windows Defender

Même chose avec Norton qui détecte le service KMSPico en Hacktool mais aussi une autre partie de KMSPico en PUA.Keygen.KMS

Norton qui détecte le service KMSPico en Hacktool

 

Malwarebytes Anti-Malware (MBAM) peut détecter ces outils de crack de Windows en Hacktool.WinActivator

Hacktool.WinActivator détecté par MBAM

 

FAQ – KMSpico

KMSpico est-il dangereux ?

Non ce n’est pas un malware. Il est détecté comme potentiellement dangereux notamment par Windows Defender pour protéger Windows et Office de l’activation illégale.
Après, comme tout programme KMSpico peut générer des problèmes de fonctionnement de Windows dus à des bugs ou autres.
Ce qui est dangereux, c’est que vous pouvez télécharger une version mis en ligne pour vous faire installer des malwares comme cela est expliqué précédemment.

Comment supprimer KMSPico ?

Vous pouvez supprimer KMSpico mais il faudra réactiver votre licence afin de pouvoir garder Windows activé.
Pour se faire, vous pouvez suivre notre article complet : Comment supprimer KMSPico

Comment vérifier si votre Windows est piraté ?

Comme le programme est relativement simple d’utilisation, il peut arriver que vous récupériez une version de Windows piraté.
Par exemple, un ami un peu calé en informatique qui vous réinstalle Windows ou un magasin d’informatique.
La présence du programme KMSpico est sans appel, pour plus de précisions, vous pouvez vous reporter à notre page : Comment vérifier si Windows est cracké

(Visité 43 480 fois, 15 visites ce jour)

Vous pouvez aussi lire...

Les Tags : #Windows10 - #Windows - #Tutoriel - #Virus - #Antivirus - #navigateurs WEB - #Securité - #Réseau - #Internet