Les partitions de disque sur Linux

Comme tout système d’exploitation Linux fonctionnement avec des partitions de disque qu’il faut formater.
Mais dans le monde Unix et plus particulièrement sur GNU/Linux, la nomenclature des partitions de disque est différentes de Windows.
Lorsque l’on vient de Windows et que l’on souhaite créé un Dual-Boot Windows / Linux, on peut être vite perdu.

Cet article vous donne les bases du partitionnement de disque sur Linux.

Les partitions de disque sur Linux

Les partitions de disque sur Linux

Pour rappel, le partitionnement de disque consiste à découper le disque et formater ces derniers afin de pouvoir héberger les fichiers.
Sur Linux, le système de fichiers par défaut est ext4.
Une fois les partitions créés, il faut bien entendu être capable de les identifier.
Linux a pour cela sa propre nomenclature de partitions de disque totalement différentes de Windows.

Les partitions de disque

Sur Linux comme Ubuntu ou Mint, les partition de disque ne sont pas numérotés, en effet, Linux utilise des lettres sont utilisés à la place.
On obtient alors la nomenclature suivantes :

  • /dev/sda = Disque 0
  • /dev/sdb = Disque 1
  • /dev/sdc = Disque 2

Au sein d’un disque, vous pouvez avoir plusieurs partitions qui seront numérotées.
Ainsi pour le disque 0 soit donc /dev/sda, on obtient les numéros de partition suivantes : /dev/sda1, /dev/sda2.

Par exemple, ci-dessous, un seul disque donc /dev/sda avec une seule partition en /dev/sda1 :

Les partitions de disque sur LinuxIl faut bien comprendre que cette identification des partitions de disque est indépendant du système de fichiers.
Si vous prenez un disque dur avec des partitions qui sont formatées en NTFS pour Windows. Du côté de Linux, vous aurez ce classement des partitions de disque.

Ci-dessous, un second disque soit donc /dev/sdb avec des partitions de disque Windows, celle-du milieu est la seconde partition, soit donc /dev/sdb2 :

Les partitions de disque sur Linux

Quelques utilitaires de disque

Linux embarque beaucoup d’utilitaires graphiques ou depuis un terminal pour gérer vos disque et partitions de disque.
Par exemple Ubuntu propose d’utiliser gnome-disk, un utilitaire graphique qui vous permet de visualiser les disque et partitions de disque.
Ce dernier donne aussi la possibilité de redimensionner vos partitions de disque.

Les partitions de disque sur LinuxDu côté de la ligne de commandes pour gérer les partitions, vous avez les utilitaires suivants :

  • fdisk pour manipuler les partitions de disque : créer, supprimer ou redimensionner des partitions de disque. fdisk est plutôt destiné aux disque de type MBR.
  • gdisk comme pour fdisk mais à destination des disque GPT.
  • gparted permet aussi de modifier les partitions de disques
  • mkfs permet de formater une partition de disque.

Pour rappel, l’article suivant explique les différences entre les type de disques MBR et GPT : Différences MBR et GPT : partitions de disque

Les partitions de disque sur Linux

Il existe plusieurs commandes mkfs selon le type de système de fichiers que l’on veut utiliser.
On peut donc utiliser chaque comme différentes selon le type de fichiers ou mkfs avec le paramètre -t pour spécifier le type de systèmes de fichiers.
Les partitions de disque sur Linux

Liens

Quelques liens autour des partitions de disque sur Linux.

(Visité 136 fois, 1 visites ce jour)

Vous pouvez aussi lire...

Les Tags : #Windows10 - #Windows - #Tutoriel - #Virus - #Antivirus - #navigateurs WEB - #Securité - #Réseau - #Internet