DiskPart : créer, supprimer, étendre des partitions de disque

DiskPart est un utilitaire en ligne de commandes qui permet de gérer les disques et partitionnement de disque.

Sur Windows vous pouvez gérer ces dernières avec la gestion des disques de Windows.
Mais de son côté Diskpart lui s’utilise en invite de commandes.
En effet, il arrive parfois que la gestion de disque ne permettent pas tout. De plus lorsque Windows ne démarre plus, on peut avoir besoin d’utiliser DiskPart, notamment depuis les options de récupération système.

Avec diskpart, on peut tout faire comme créer, supprimer, étendre des partitions de disques.
Enfin il est même possible de convertir un disque GPT en MBR.

Voici comment utiliser DiskPart pour lister, créer ou supprimer des partitions.

Tutoriel DiskPart : créer, supprimer, étendre des partitions de disque

Introduction à Diskpart

Avec DiskPart, vous pouvez à peu près tout faire comme créer, supprimer et même étendre, réduire des partitions.
On peut voir Diskpart comme la version en ligne de commandes de la Gestion de disque de Windows
DiskPart permet aussi de convertir un disque en MBR ou GPT.
Enfin DiskPart donne aussi la possibilité de formater un disque ou vérifier l’intégrité.

Avant de toucher quoique ce soit avec DiskPart, assurez-vous d’avoir une sauvegarde externe de vos documents.

Quelques rappels basiques

Voici quelques rappels concernant les partitions de disques et volumes de disques.

Les partitions de disques sont un découpages du disque dur.
Cela permet de compartimenter votre disque dur.

Ensuite on monte ces lettres de Windows afin de les rendre accessibles.
Par exemple dans l’explorateur de fichiers de Windows.
Mais une partition n’a pas forcément de lettre de lecteur.
Ainsi elle est masquée.

Comment ouvrir DiskPart

Depuis Windows

La méthode universelle pour ouvrir Diskpart :

  • Sur votre clavier appuyez sur la touche Windows + R
  • Ensuite dans la fenêtre exécutez, saisissez diskpart puis OK
  • Une fenêtre du contrôle des comptes s’ouvre sur laquelle il faut cliquer sur Oui
  • Enfin diskpart s’ouvre et vos pouvez travailler dessus.

Depuis l’installeur de Windows

On peut accéder à diskpart depuis une clé d’installation de Windows.
En effet l’invite de commandes est disponible.

  • Sur le clavier, appuyez sur la touche MAJ + F10
  • Cela va ouvrir l’invite de commandes
  • Enfin saisissez diskpart puis valider par entrée

L’interface de diskpart s’ouvre alors.

Liste des commandes diskpart

Une fois dans diskpart, vous pourrez passer la commande liée à ce dernier pour manipuler les disques ou partition de Windows.
La commande Help fournit la liste des commandes diskpart.

soit donc :

ACTIVE - Indiquer la partition sélectionnée comme étant active.
ADD - Ajouter un miroir à un volume simple.
ASSIGN - Assigner une lettre de lecteur ou un point de montage au volume sélectionné.
ATTRIBUTES - Manipuler les attributs de volume ou de disque.
ATTACH - Attache un fichier de disque virtuel.
AUTOMOUNT - Activer et désactiver le montage automatique des volumes de base.
BREAK - Détruire un jeu de miroir.
CLEAN - Effacer les informations de configuration ou toutes les informations du disque.
COMPACT - Tente de réduire la taille physique du fichier.
CONVERT - Convertir à différents formats de disque.
CREATE - Créer un volume, une partition ou un disque virtuel.
DELETE - Supprimer un objet.
DETAIL - Fournir des détails concernant un objet.
DETACH - Détache un fichier de disque virtuel.
EXIT - Quitter DiskPart.
EXTEND - Étendre un volume.
EXPAND - Étend la taille maximale disponible sur un disque virtuel.
FILESYSTEMS - Affiche les systèmes de fichiers en cours et pris en charge sur le volume.
FORMAT - Formater la partition ou le volume actif
GPT - Assigne des attributs à la partition GPT sélectionnée.
HELP - Imprimer une liste de commandes.
IMPORT - Importer un groupe de disques.
INACTIVE - Marquer la partition sélectionnée comme inactive.
LIST - Afficher une liste des objets.
MERGE - Fusionne un disque enfant avec ses parents.
ONLINE - Mettre en ligne un objet qui est actuellement marqué comme hors connexion.
OFFLINE - Mettre hors connexion un objet actuellement marqué comme en ligne.
RECOVER - Actualise l’état de tous les disques dans le jeu de disques sélectionné.
 Tente une récupération sur les disques situés dans le jeu de disques non valide, et resynchronise les volumes en miroir et les
 volumes RAID5 qui possèdent des données de plex ou de parité périmées.
REM - Ne fait rien. Utilisé pour commenter des scripts.
REMOVE - Supprimer une lettre de lecteur ou l’assignement d’un point de montage.
REPAIR - Réparer un volume RAID-5 avec un membre défectueux.
RESCAN - Analyser à nouveau l’ordinateur à la recherche de disques et de volumes.
RETAIN - Placer une partition nominale sous un volume simple.
SAN - Afficher ou définir la stratégie SAN pour le système d’exploitation actuellement démarré.
SELECT - Déplacer le focus vers un objet.
SETID - Changer le type de partition.
SHRINK - Réduisez la taille du volume sélectionné.
UNIQUEID - Affiche ou définit l’identificateur de la table de partition GUID (GPT) ou signature de l’enregistrement de démarrage principal (MBR) d’un disque.
L'aide de la commande diskpart

Lister les disques et volumes

Lister les disques et les partitions se fait avec la commande list.
Les disques et partitions sont identifiés avec un numéro, que l’on peut ensuite sélectionner pour travailler dessus.
Pour lister les disques :

list disk

Ce dernier donne le type de disque MBR ou GPT avec l’étoile au bout.

Pour lister les partitions (volumes) :

list volume

Ensuite vous devez sélectionner le disk ou le volume avec lequel vous souhaitez travailler.
Pour cela on utilise la commande sel.
Par exemple pour sélectionner le disque 0 :

sel disk 0
Lister les volumes ou partition de disque avec diskpart

Ensuite on peut lister les partitions de ce disque :

list partition
Lister les partitions de disque avec diskpart

Voici un exemple ci-dessous avec une capture d’écran de la gestion des disques de Windows pour comparer les résultats.
Ainsi si on a plusieurs disques dur, on obtient ceci :

Lister les volumes ou partition de disque avec diskpart

La commande list disk nous indique aussi le type de disque, une étoile apparaît lorsque le disque est en GPT.

On sélectionne ensuite le disque ou la partition à travailler la commande selection ou sel.

sel disk 0
sel partition 1
sel volume 4
etc

Toutes les commandes qui seront par la suite passées pour manipuler un disque ou partition se feront sur celui sélectionné.

Lorsque vous effectuez des opérations, il faut donc bien s’assurer que vous avez sélectionné le bon disque ou partition, sinon vous risquez de perdre des données.

Les partitions systèmes comme la partition EFI ou de récupération peuvent ne pas se supprimer.

Supprimer une partition de disque

Pour ce faire, on utilise la commande delete partition.
Il faut d’abord sélectionner le disque puis la partition avec la syntaxe suivante :

sel disk X
sel partition X
delete
Supprimer une partition de disque avec diskpart

Parfois on peut avoir une erreur de ce type :

Erreur du service de disque virtuel :
Impossible de supprimer une partition protégée si le paramètre force protected n’est pas défini.

ou encore :

Erreur du service de disque virtuel :
Le périphérique est en cours d’utilisation.
Le volume ou la partition sélectionné est en cours d’utilisation.
Pour continuer l’opération, utilisez le paramètre OVERRIDE.

Il faut alors utiliser le paramètre OVERRIDE :

delete partition override
Supprimer une partition de disque avec diskpart

Créer une partition de disque

La commande create partition permet de créer une nouvelle partition.
Si aucune information est donnée, diskpart va utiliser le première espace de disque disponible.
Par exemple pour créer une partition primaire :

create partition primary

Vous pouvez aussi indiquer l’espace disque à utiliser (en Mo):

create partition primary size = 1000

offset permet d’indiquer le décalage en kilo-octets (Ko), auquel la partition est créée. Si aucun décalage n’est fourni, la partition démarre au début de la plus grande extension de disque qui est assez grand pour l’accueillir.

il est possible ensuite de formater la partition :

select partition 1
format quick fs=ntfs label="Données disques"

et enfin d’appliquer un id à cette partition avec la commande set id, exemple :

set id=ebd0a0a2-b9e5-4433-87c0-68b6b72699c7

Voici les id correspondant aux types de disques, pour un disque en GPT :

  • Partition système EFI : c12a7328-f81f-11d2-ba4b-00a0c93ec93b
  • Réservée Microsoft (MSR) : e3c9e316-0b5c-4db8-817d-f92df00215ae
  • de base de données : ebd0a0a2-b9e5-4433-87c0-68b6b72699c7
  • Partition de métadonnées LDM sur un disque dynamique : 5808c8aa-7e8f-42e0-85d2-e1e90434cfb3
  • de données LDM sur un disque dynamique : af9b60a0-1431-4f62-bc68-3311714a69ad
  • Partition de récupération : de94bba4-06d1-4d40-a16a-bfd50179d6ac

Formater une partition de disque

Suivre l’article dédiée qui explique comment formater une partition avec diskpart : diskpart formater en FAT32 ou NTFS

La commande utilisée dans diskpart est format avec la syntaxe suivantes :

format fs=systèmes de fichiers

Par exemple :

format fs=ntfs
format fs=fat32

Enfin on peut utiliser le paramètre QUICK pour un formatage rapide :

format fs=NTFS Quick

Supprimer un volume

Diskpart donne la possibilité de supprimer des partitions de disque avec delete.

Listes les volumes avec la commande

list vol

puis sélectionnez le volume que vous souhaitez supprimer avec la commande

sel vol X

où X est le numéro du volume, enfin pour supprimer :

delete volume
Supprimer une partition de disque avec diskpart

Changer la lettre de lecteur

Voici la syntaxe pour changer la lettre d’un lecteur avec diskpart :

list volume
sel volume <numero>
assign letter=<lettre>

et si l’on désire retirer la lettre de lecteur :

list volume
sel volume <numero>
remove

Par exemple ci-dessous, on change la lettre de lecteur F en G.

Enfin d’autres méthodes sur la page suivante.

Information sur le disque ou partition

La commande Detail de diskpart permet d’obtenir des informations sur un disque ou partition.
Exemple ci-dessous avec

detail disk

Le numéro d’offset (décalage octet) est alors indiqué.

Information sur le disque ou partition avec diskpart

Pour obtenir des informations sur une partition de disque avec diskpart, on utilise :

detail partition

Enfin pour les volumes :

detail volume
Information sur le disque ou partition avec diskpart

Réinitialiser un disque

La réinitialisation du disque supprime toutes les partitions et permet de changer le type de disque.
Par exemple pour passer d’un disque MBR à GPT.
La commande se nomme clean.

Réinitialiser un disque avec diskpart

On sélectionne le disque que l’on souhaite réinitialiser avec la commande sel disk X puis on passe la commande :

clean

Sur la gestion des disques de Windows, ce dernier a une icône rouge.
Un clic droit permet d’initialiser le disque en GPT ou MBR.

Réinitialiser un disque avec diskpart

La page suivante donne explications pour vider le contenu du disque : Comment vider et effacer le contenu de son disque dur

Rendre une partition active avec diskpart

Pour les disques en MBR, vous pouvez aussi vérifier si une partition active ou la rendre active.
Pour se faire, suivez notre article : Rendre une partition active avec diskpart

Conversion de disque GPT et MBR

Dispart permet aussi de convertir un type de disque GPT ou MBR.

Convertir un dique en MBR

Se reporter à la page suivante pour obtenir plus de détails : Convertir disque GPT en MBR et inversement

Vous devez réinitialiser le disque avec la commande clean puis utiliser la commande convert.
Cela supprime donc toutes les données.

Voici une conversion d’un disque MBR en GPT en vidéo :

Pour convertir en MBR :

sel disk X
clean
convert MBR
Convertir un disque GPT en MBR

Ici on convertit le disk 1 en GPT, comme vous pouvez le constater, une étoile apparait dans GPT après la conversion.

Convertir un disque MBR en GPT

Si vous tentez de convertir un disque ayant des volumes, vous obtenez l’erreur :

Erreur du service de disque virtuel :
Le disque spécifié n’est pas convertible. Les CD-ROM et
DVD sont des exemples de disques non convertibles.
Convertir un disque MBR en GPT

Rappelons qu’il existe un utilitaire qui permet aussi cela sans perte de données.

Convertir un disque GPT en MBR

C’est le même principe, cela vide le disque puis change le type de disque :

sel disk X
clean
convert gpt

Étendre et réduire une partition

Diskpart peut aussi étendre ou réduire la taille d’une partition, selon l’espace disque libre.
Cela n’affecte pas les données.
Mais attention vous ne pouvez pas faire cela sur le disque système.

Une partition peut-être étendue avec la commande extend.
Si vous ne spécifiez aucun paramètre, la commande extend étend la partition à tout l’espace disque disponible.

Etendre une partition de disque avec diskpart

Vous pouvez spécifier la taille à ajouter à la partition avec la commande size en Mo
Par exemple, ici on ajoute 15Go, la partition passe de 19Go à 34 Go

extend size=XXXX
Etendre une partition de disque avec diskpart
Etendre une partition de disque avec diskpart

Enfin diskpart permet de réduire des partitions de disque.
Cela avec la commande shrink, l’option desired permet de donner la taille souhaitée.
Par exemple pour réduire une partition une taille de 30Go :

shrink desired=30000

Recréer la partition EFI

Il est possible de recréer la partition EFI depuis un CD Live, si cette partition a été supprimée.
Cette vidéo illustre la recréation de la partition EFI et permettre le démarrage de Windows.

Diskpart en vidéo

Enfin la plupart des commandes diskpart en vidéo.

Créer, supprimer, formater des partitions de disque en Powershell

Powershell possède aussi des cmdlet pour gérer ses partitions de disque.
Il existe un article qui lister et explique comment utiliser ces commandes Powershell : Comment créer ou une supprimer une partition de disque sur Windows

Créer, supprimer, formater des partitions de disque en Powershell

Liens autour des partitions de disque

Quelques autres liens autour des partitions de disque.

image_pdfimage_print
(Visité 134 615 fois, 5 visites ce jour)

Add Comment